Nucléaire Symphony



 



Je suis Charlie.
Oui a la liberté d'expression.

Partagez|
Le temps d'un graph' || PV Taka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Le temps d'un graph' || PV Taka Sam 13 Sep - 17:08

Feuille de personnage
Sexualité: Hétéro'
Métier : en cours de recherche, Barman à mi-temps si possible
Citation: Dans le silence de la nuit, le Joker pratique son art
















Le temps d'un graph'.

With Taka Sterne



La nuit était tombée sur la ville, la lune se dévoilait lentement accompagnée d'étoiles rendu invisible par les lumières déjà toutes allumées. Kanon était allongé sur son lit, chez lui, le regard fixant le plafond. Il ne bougeait pas. Il se contentait juste d'être allongé et d'attendre. Mais attendre quoi? Et bien il attendait que la maison s'endorme, il attendait d'être le seul être éveiller du foyer. En faite non, il n'attendait pas d'être le seul éveillé car il se fichait bien que Koro, son chat, soit endormit ou pas, de toute façon, son fidèle Koro était bien le dernier être vivant qui pouvait le dénoncer.

Le jeune lycéen se leva et se dirigea vers sa porte. Il l'ouvra doucement et passa la tête dehors pour observer les environs. Merde, la lumière du salon était encore allumé et on entendait le faible son de la télé, preuve que Marya était encore debout. Tant pis, il allait essayer. Il s'avança à pas de loup vers le salon et pencha la tête en avant pour voir au dessus du canapé, tendu. Il fit encore quelque pas et constata que sa soeur dormait. Il se détendit d'un coup et soupira. Ouf. Il retourna dans sa chambre, enfila un jean noir et un haut marron, car il était rester en pyjama, puis il mit sa veste noir et blanche fétiche, du côté noir, pris son sac de sport et une petite boite et sortit de sa chambre. Il entra dans la salle de bain, posa la petite boite sur le lavabo et mis ses lentilles rouges. Une fois fait, il referma la boite et la fourra dans son sac puis partit discrètement. Il avait fait un double de ses clés, tactique pour ne pas qu'on remarque la disparition de ses clés d'origine. Il sortit de son immeuble et respira un grand coup, soulager d'être enfin dehors. Il sortit de son sac un masque à gaz, l'enfila et mis sa capuche. Il ne couvrait pas entièrement son visage mais sa capuche était grande, elle couvrait presque entièrement ses yeux et puis il avait ses lentilles rouges.

Son immeuble débouchait directement dans un rue ou de petit restaurant et commerce était installés. Il tourna à plusieurs reprise puis arriva à un cul-de-sac. Le mur devant lui était blanc, quoi que un peu sali. La victime idéal. Planté devant ce mur, comme pour le défier, Kanon jeta son sac de sport devant le mur et s'approcha. Il fouilla dedans et en sortit plusieurs bombes de peintures ainsi que deux ou trois pots de peinture. C'était un peu lourd à porter mais pour le blondinet, ça en valait la peine. Il commença alors son oeuvre. Magnant habillement ses bombes, mettant quelque coup de pinceau ici et là, il était très doué. En quelques heures, il recouvrit entièrement le mur. Dès qu'il eut fini, il recula de quelques pas et admira son oeuvre. On pouvait y voir un homme vêtu de blanc se tenant debout dans la nuit, son ombre s'étirant dans la nuit, mais, alors que l'homme se tenait droit, les bras le long du corps, on pouvait voir que l'ombre portait un doit devant sa bouche, un grand sourire malveillant sur son visage entièrement noir. En dessous, il y avait écrit ces mots: "C'est dans votre ombre que je me cache."

Kanon afficha un discret sourire, dissimuler sous son masque puis attrapa les bombes noir, blanche et rouge. Il dessina, dans un coin, un masque noir et blanc aux yeux rouges et inscrit en noir "The Joker". C'était la signature du Joker, telle était son appellation une fois la nuit tombée.

Le jeune Nucléaire rangea ses affaires dans son sac et le jeta un peu plus loin. Il s'assit à côté, s'adossant au mur perpendiculaire à celui où il avait tagué et soupira. Ce qu'il faisait en tant que Nucléaire n'était pas bien méchant c'est vrai mais après tous, il aimait ça lui. Certes rejoindre les Nucléaires rien que pour ça, c'était idiot étant donné qu'il taguait même le jour mais ce n'était pas exactement pour ça qu'il les avait rejoins. L'idée d'avoir un gang ou il y avait plein de délinquants et même de meurtriers ne l’intéressait pas, en faite, c'était plus pour pouvoir être libre. Libre de faire ce qu'il voulait sans avoir le lycée ou sa soeur sur le dos, être enfin libéré de ces crétins qui lui servaient d'amis, car oui, Kanon n'aime pas la bande avec qui il traîne, c'est plus pour se donner un genre de caïd qu'il est avec eux si non il les trouvait débiles et inintéressants.

Kanon pris sa bombe de peinture blanche et s'amusa à faire le contour de lui-même avec sa bombe, lorsqu'il se leva, le résultat faisait très scène de crime alors il voulu continuer son délire et il pris sa bombe jaune pour tracer les bandes de police et, en gros et en rouge, il marqua "KEEP OUT" puis il resta debout devant son oeuvre, droit et immobile, comme une statut, les mains dans les poche et les bombes de peinture qu'il avait sortit, jetées à ses pieds.

Fiche RP par (c) As



Gifts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SYMPHONY CITY :: LES RUELLES ET RUES-