Nucléaire Symphony



 



Je suis Charlie.
Oui a la liberté d'expression.

Partagez|
Des invités surprises [PV Nathaniel]
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Des invités surprises [PV Nathaniel] Dim 8 Juin - 14:54

Feuille de personnage
Sexualité: Gay
Métier : Serveur/videur
Citation: Je suis capable du meilleur comme du pire mais c'est dans le pire que je suis le meilleur.














Matvei ferma les yeux quelques instants, il était dépassé. Comment avait-il put en arriver là ? Devant lui se trouvait Soojin, fils de Tai-Wuang, mort de rire, ruisselant d'eau. Matvei quant à lui avait les mains pleines de mousse et ses vêtements étaient trempés.

Il n'avait put refuser. Nathaniel l'avait appelé afin qu'ils gardent l'enfant de la domestique pour la journée. Cela avait l'air plutôt amusant et c'était aussi l'occasion de passer du temps avec lui. En réalité, Matvei n'avait jamais réellement côtoyé d'enfant dans sa vie. Il n'aimait pas spécialement « ça », les petits-hommes tout rose, tout bégayant. Il avait fini par accepté quand même.

Cependant, Matvei ne s'était pas demandé si le travail de Nathaniel n'allait pas couper leur journée au calme. Un coup de fil important, Nathaniel devait y aller. Ce n'était pas grave, après tout il ne s'agissait que d'une ou deux heures. Matvei acquieça, il pouvait bien s'occuper de ce petit bout tout seul pendant ce temps là.

Voilà comment le Nucléaire se retrouvait à donner le bain à Soojin. C'était un garçon de 2 ans, plein de joie et de rire. Un rien l'amusait et visiblement l'eau était son élément. Matvei souriait de bon cœur devant ce bambin, comment faire autrement ? C'était un rare moment de sérénité. Soojin frappait sur la surface de l'eau tout en riant devant le visage trempé de Matvei.

Il prit l'enfant sous les aisselles et le sortit du bain. Le petit piétinait le tapis de bain, répandant de l'eau partout sur le carrelage, chantonnant un air de son imagination. Matvei l'enveloppa dans une serviette moelleuse et le frictionna afin qu'il sèche plus vite. Une fois cela fait, il étendit la serviette par terre en espérant que celle-ci éponge la petite mare. Il se saisit du peignoir fourni par Tai-Wuang et l'en couvrit. On frappa à la porte d'entrée et Matvei assit Soojin sur le lit.

Le jeune homme, encore mouillé avec de la mousse dans les cheveux, alla ouvrir la porte. Il se trouva face à deux inconnus. Un homme et une femme. Matvei retint sa respiration, cette femme était élégante, dans un tailleur lui saillant à merveille. C'est la seule chose que Matvei put observer de cette créature, il ne regardait jamais leur visage et encore moins leurs yeux de peur d'être pris par une soudaine frénésie entrainant son déclin. L'homme en revanche faisait la même taille que Matvei, dans les 1m90, mais l'effet n'était pas le même. Son costume brun très finement rayé semblait être taillé pour faire ressortir sa carrure très musclée. Il était très imposant mais au moins, lui, Matvei pouvait le regarder dans les yeux, des yeux très clairs et durs à la fois. Ils restèrent là à se dévisager l'un l'autre. Cet homme fut le premier à prendre la parole :

« Nous ne sommes pas attendus? Je suis Viktor Søren D...
- Chéri ce n'est qu'un domestique... Il ne comprend pas ce que tu dis. D'ailleurs, il a l'air un peu lent... »

Le dit Viktor Søren accorda un sourire à sa femme et fit un premier pas pour entrer. Comme Matvei ne s'écartait pas pour les laisser passer, l'homme posa l'une de ses mains gigantesques sur le torse du jeune homme.

« Allons allons, prenez nos manteaux. »

Sur ce, il fourra sa veste et le manteau de sa femme dans les bras de Matvei, qui consterné, observait la scène. Les deux inconnus entraient dans l'appartement, observant autour d'eux. Matvei referma la porte d'entrée et posa les manteaux sur la table du salon, en vrac.

« -Viktor, je te laisse nous faire porter des rafraichissements. Je ne suis déjà pas à l'aise avec les domestiques mais alors là, il y a un gros problème de recrutement dans la maison je pense... »

La femme fonça dans le salon s'assoir sur le canapé, jambes croisées. Elle semblait se considérer comme trop noble pour s'adresser à un « domestique ». Cela arrangeait les affaires de Matvei car parler en présence d'une femme n'était pas dans ses cordes. Il avait déjà réussi à ne pas vomir ou avoir de malaise en la découvrant sur le pas de la porte. Mais être traité en domestique commençait sérieusement à agacer le jeune homme. Certes il n'était pas de leur trempe mais tout de même... Il n'avait même pas l'allure d'un domestique. Matvei s'adressa donc à l'homme :

« Écoutez, j'sais pas qui vous êtes, vous n'étiez pas attendus, vous m'offensez. Je dois vous demander de partir avant le retour de Nathaniel car... »

L'homme l'avait arrêter d'un geste de la main :

« Depuis quand un domestique est-il si familier avec son maitre et avec des invités? »


Il haussa un sourcil et Matvei commença :

« Monsieur, ne m'obligez pas à appeler la sécuri...

-Tatei, Tatei, soif! »

Soojin était apparu dans le hall et agrippa la jambes de Matvei. A l'entente de cette petite voix angélique, le visage de Matvei se transforma. Les traces de la colère étaient bien présentes sur son visage, ses mains étaient fermées, les muscles de sa mâchoire s'activaient en un va et vient régulier. Mais lorsqu'il baissa la tête vers Soojin, un sourire tendre s'était plaqué sur ses lèvres, ses muscles s'étaient détendus. Il le prit dans ses bras sous les yeux ébahis de l'homme. Matvei se dirigea dans la cuisine et déposa l'enfant sur le comptoir.

« Regarde moi ça Oksana... »

La femme tourna la tête et colla sa main sur sa bouche.

« Oh Viktor c'est affreux... »

Matvei donna un verre d'eau teintée de rose à Soojin et se retourna vers l'homme :

« Bon maintenant y'en a assez. Je dois réellement appelé la sécurité pour vous faire déguerpir ?!

- Je pourrai très bien l'appeler également, il me semble que vous n'êtes pas très qualifié. Un coup de fil et ce sera fini.
- Allons-y ! Appelons les et nous verrons bien qui sera mis dehors. »  

Les deux hommes se défiaient du regard, muscles tendus, ils avaient tous deux haussé le ton et l'ambiance était électrique. La femme était toujours sur le canapé, prostrée par la vision du petit asiatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Dim 8 Juin - 21:11

Feuille de personnage
Sexualité: Bisexuel
Métier : Fucking Perfect Salopard
Citation: Si tu penses que la violence ne résout rien c'est que tu ne frappes pas assez fort














Nathaniel s’était réveillé de bonne heure. Déjà, Taï-Wuang était en train de faire le petit déjeuner de Nathaniel et Matvei, son enfant dans les bras. Nathaniel l’avait déjà rencontré, il l’avait vu tout petit. Le gamin rit en le voyant et secoua les bras pour que le Roi le prenne dans ses bras

Il sourit tout doucement et le serra dans ses bras, voir un petit bout de vie qui ne voulait pas sa mort le mettait de bonne humeur

« Hé toi ! La dernière fois que je t’ai vu t’étais minuscule ! »

Soojin rit

« Pas minuscule ! Grand ! »

Nathaniel lui tira la langue, Taï, gênée le reprit dans ses bras

« Allons allons, n’embête pas monsieur de Castille ... Il a déjà assez de travail … C’est déjà très aimable à lui de te garder, qu’est ce qu’on dit ? »

« Merhiiiiiii Thaïeeeeeel ! »

Nathaniel sourit et le prit dans ses bras pour le poser dans un parc aménagé avec quelques jeux et des livres imagés.

« Matvei se réveillera dans quelques minutes. Je lui ai donné toutes les directives. Allons-y. »


Taï-Wuang soupira, anxieuse, elle avait été choisie pour accompagner son patron à une réunion située au quatrième étage.

Le trajet de l’ascenseur fut presque interminable, au moins, les quelques dizaines de gardes au service de Nathaniel ne les dérangèrent pas et se contentèrent d’hocher la tête en signe de respect. Ils finirent par arriver au quatrième étage. Dans le premier quart de Barthélémia. Où tout était géré par une autre secrétaire et d’autres hommes d’affaires. Tous, sous les ordres de Nathaniel.

D’ailleurs, celui-ci entra dans la salle de réunion, observant avant d’entrer, Taï-Wuang hausser le ton avec un homme.

Comme d’habitude, la réunion se passa bien. Il en sortit complètement calme alors qu’il avait presqu’hurler lors de la « séance ». Se redirigeant vers l’ascenseur, il buta sur quelque chose. Il baissa les yeux, c’était les pieds de Taï, recroquevillée sur elle-même, le visage baigné de larmes, caché par ses bras.

Nathaniel se baissa lentement vers elle et prit ses mains

« Taï … Tout va bien ? »

Elle pleura de plus belle et articula quelques mots

« C’est … C’est … C’est mon … Mon copain … Il travaille ici … »


Il sourit lentement et la releva, la laissant s’appuyer sur son épaule, sur son beau costume noir à cravate rouge. Il caressa son dos, il sentait la colère monter en lui. Il appréciait Taï-Wuang, elle faisait tout pour lui. Il n’aimait pas qu’on la mette dans un tel état.

« Racontes moi … J’irais le voir … »


Elle avait l’habitude d’obéir, elle renifla, et commença.

Elle l’avait vu dans le bureau d’une secrétaire, lui caressant la poitrine. Elle s’était avancée vers lui et lui avait demandé des explications. Ils s’étaient disputés. Et, il avait finit par lui lancer :

« Tout ce que j’ai pu te dire, à chaque fois que je t’ai fait une promesse, à cahque fois que je t’ai complimenté, tout ce que je t’ai raconté sur ma vie ou mon passé c’était que des mensonges. D’ailleurs qu’est ce que c’était chiant d’passer chacune de ces putains d’étapes pour obtenir ta confiance et gagner ton cul et te baiser tel une vulgaire pute gratuite en faisant passer ça pour de l’amour. Putain qu’est ce que j’en avais marre d’écouter tes histoires à la con, d’écouter ta misérable vie avec tes rêves niais remplis d’optimisme. J’tai suffisamment culbutée et maintenant j’ai envie d’une autre vie. A force de te baiser ta chatte à fini par ressembler à une vulgaire escalope flottante. D’ailleurs tu penseras à faire un nouveau test de grossesse, il semblerait que ma capote avait craqué y’a deux mois de cela. Ca expliquerait tes fameuses nausées. Oui j’tai manipulée, oui j’tai fais croire à des choses, oui je suis un connard. Non je n’ai aucune pitié, aucune peine, aucun respect. J’ai préparé toutes tes affaires dans une valise qui t’attends près de la porte d’entrée, tu as juste à la prendre, et à t’en aller. »


Nathaniel en resta stupéfait. Il reprit ses esprits et prit la main de Taï, se dirigeant à grand pas vers le bureau du copain de Taï-Wuang. Celui-ci était en train de ranger des dossiers. Il fut très surpris de voir Taï en larme, accompagnée de son patron. Celui-ci sourit, un sourire carnassier

« Alors comme ça tu es un connard … ? » Il rit « Sécurité ? »

Deux hommes en noirs, armés de revolvers arrivèrent en dix secondes, Nathaniel se détourna et leur lança

« Virez cet homme, allez récupérer ses dix derniers mois de salaires chez lui et offrez à cette jeune femme la plus luxueuse suite de Barthélémia pour la semaine. »

Il était maintenant furieux mais étrangement content. Il avait fait du mal à un connard et il avait protégé Taï-Wuang. Elle n’avait plus qu’à aller se reposer, il s’occuperait de Soojin pour la journée.

Alors il prit l’ascenseur. Arrivé au quatre vingt deuxième étage, il entendit des bruits de voix éclater à l’intérieur. Que faisait Matvei … ? Etait t-il avec quelqu’un ? Il poussa la porte

« Chéri ? Qu’est ce que c’est tout … »


Il se stoppa direct. Il connaissait cet homme. Il le connaissait beaucoup trop. Il déglutit et leva la tête. Il devait montrer qu’il était ici chez lui et qu’il occupait la position de supériorité. Mais …
Cet homme l’avait toujours troublé.

Il s’avança calmement vers Viktor qui lui présentait sa main. Oksana l’observait avec un mélange d’amour et d’admiration, et aussi d’incompréhension. Nathaniel arriva enfin devant Viktor. Leva lentement les yeux vers lui, plongeant son regard dans le sien et attrapa sa main pour la serrer

« Bonjour Papa. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Jeu 12 Juin - 11:27

Feuille de personnage
Sexualité: Gay
Métier : Serveur/videur
Citation: Je suis capable du meilleur comme du pire mais c'est dans le pire que je suis le meilleur.














« Chéri ? Qu’est ce que c’est tout … »

L’interruption de Nathaniel dans l’appartement avait brisé la tension entre les deux hommes. Tous deux s’étaient retournés vers le nouvel arrivant. Matvei fut soulagé de le voir revenir à ce moment. Il était plutôt bien choisi d’ailleurs parce que la patience de Matvei est loin d’être légendaire. Cet homme allait enfin savoir que ce n’était pas le domestique, qu’il n’était pas un étranger. Les rôles allaient enfin être clarifiés et Matvei récupérerai sa place auprès du Roi. Mais Nathaniel ne finit pas sa phrase, visiblement quelque chose l’avait coupé en plein élan. Le Roi s’avança vers Viktor devant un Matvei décomposé, la bouche à moitié ouverte l’air de vouloir dire quelque chose. Mais Matvei attendait. Une poignée de main fut échangée :

« Bonjour Papa. »

Ce fut comme se prendre une poêle en plein visage, oui, oui, avec ce bong retentissant qu’on lui connait. Comme un coup de poing que l’on se prend en plein cœur. Les yeux de Matvei allaient du visage de Nathaniel à celui du père en passant par leur main se serrant. La scène semblait être figée, les mains semblaient se serrer depuis maintenant plus d’une minute pour Matvei.

C’est ce qui s’appelait faire la bourde du siècle. Pour une rencontre avec les beaux-parents, c’était plutôt réussi… En même temps il n’aurait pas put deviner ! La ressemblance avec son père n’était pas évidente et Matvei n’avait pas réellement regardé ce qui devait être la mère de Nathaniel.

Et puis, personne ici –à part lui et Nathaniel- ne savait qu’ils étaient ensemble.... « Chéri ? Qu’est ce que c’est tout… ». Chéri. Chéri. Chéri. Ah ! Là il était découvert. C’était loupé pour la discrétion. Vu leur premier contact, Matvei n’était pas sur que les parents De Castille soit réellement ravis de cette relation.  

Les mains se séparèrent et Matvei restait silencieux. Que dire ? Il était hors de question de s’excuser après les affronts précédemment essuyés. Certes, il s’agissait des parents et de personnes « de la haute » mais Matvei n’était pas près à s’abaisser pour autant. Les yeux de Viktor se posèrent sur Matvei, scannant le jeune homme de haut en bas. Ses yeux s’arrêtèrent sur les tatouages aux avant bras de Matvei, sur ses cheveux teints, son jean troué ; il ne cachait pas sa désapprobation quant à la présence du Nucléaire ici.

Matvei s’en désintéressa, il ne désirait pas particulièrement rentrer en conflit avec lui et préféra s’intéresser à Soojin, toujours assis sur le comptoir. Le jeune homme le reprit dans ses bras après avoir posé son verre d’eau sur le plan de travail. Soojin jouait avec la mèche de cheveux de Matvei encore un peu mouillé. L’enfant tendit ensuite les bras vers Nathaniel :

« Thaiel ! »

Matvei lui sourit tendrement et tendit les bras afin de donner le petit au Roi.

« Tiens, je crois qu’il m’a assez vu »

Il sourit de nouveau, ses yeux croisèrent de nouveau ceux du père qui étaient très attentifs. A la façon dont Matvei parlait à son fils, il se doutait bien que ce n’était pas le domestique de la maison mais n’avait pas encore trouvé son statut. La mère quant à elle regardait Soojin dans les bras de Nathaniel et murmurait dans son coin :

« Ce n’est pas possible, le sang des De Castille perdu, ce n’est pas possible »

Matvei n’y prêtait pas grande attention et était visiblement très mal à l’aise. Les yeux du père continuaient de le scruter :

« Non Oksana, je crois que c’est bien plus grave que cela.
»

Matvei arqua un sourcil l’air de ne pas comprendre : qu’est ce qui était grave au juste ? En quoi le petit les dérangeait autant ? En un éclair, le père était devant le Nucléaire, ses yeux clairs plongés dans les siens, sa voix demanda :

« Qui es-tu au juste ?
- Le domestique Viktor, le domestique. Répondit la mère aussitôt »

Le père tendit son bras vers elle pour réclamer le silence :

« Je veux savoir qui tu es.
- Matvei Artyum VodoleÏev, je suis pas le domestique de la maison mais ma place est ici. »

Les deux hommes étaient de nouveau en tension, les sourcils du père s’étaient froncés à la réponse de Matvei, quelque chose lui déplaisait fortement. Peut-être le manque de particule au nom du Nucléaire ? Il déglutit, visiblement il avait beaucoup de mal à parler correctement à Matvei qui lui inspirait depuis le début un profond dégout.

« Et pourrais-je savoir ce qui justifie cette présence dans Barthélémia même ? »

Matvei jeta un coup d’œil inquiet à Nathaniel, que devait-il dire ? Devait-il mentir devant ses parents ? Dans son coin, la mère observait la scène avec angoisse. Il était certain qu’elle n’avait pas entendu le « Chéri » à l’entrée en scène de Nathaniel. Elle était trop occupée à observer Soojin à ce moment là. Mais le père, lui, avait sûrement capté ce petit surnom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Ven 13 Juin - 18:25

Feuille de personnage
Sexualité: Bisexuel
Métier : Fucking Perfect Salopard
Citation: Si tu penses que la violence ne résout rien c'est que tu ne frappes pas assez fort














Nathaniel frissonna. Oui. De leur point de vue c’était bien plus grave que ça.
Alors il se plaça entre Matvei et son père, ce qui n’était pas très efficace, Nathaniel était assez petit. Il prit une inspiration et posa Soojin sur le sol

« Sors, et demande à un monsieur en noir de trouver ta maman. »

Il n’avait pas peur pour lui. Tout le monde dans Barthélémia savait que Nathaniel appréciait Soojin. Personne ne lui ferait du mal

« Papa … Je suis un adulte, j’ai un travail, je suis riche et je suis à présent libre de faire mes propres choix… »

Il n’eut pas le temps de continuer, le bras de Viktor décrit une large courbe et sa main vint percuter la joue de Nathaniel. Avec une telle force que celui-ci tomba sur les fesses, éclaboussant le tapis de quelques gouttes de sang. Les bagues de son père n’avaient jamais été douces. D’ailleurs, sa voix ne le fut pas plus

« Tu me déshonore Nathan’ ! Regarde ce que tu as créé ! Ta vie aurait pu être parfaite bordel ! »

Nathaniel se massa la mâchoire, un goût de sang lui avait envahi la bouche, il fut prit d’un léger spasme, il était fragile comme du verre. Mais son père continua

« Mon fils ! Tu as bafoué mon sang ! »


Nathaniel se releva en tremblant, il semblait faire face à Viktor, comme s’il avait complètement oublié le reste. Plus rien n’existait à part eux deux.

« Viktor Soren de Castille. Il me semble que tu es ici chez moi et non pas chez toi. Ici, c’est mes décisions qui l’emportent pas les tiennes. Et si tu veux la vérité, oui, je suis homosexuel et OUI, j’aime Matvei. C’est si compliqué pour toi de me voir me détourner de tous les chemins que tu avais tracé pour moi à la naissance que tu ne te soucies plus de mon bonheur ? »

Oksana De Castille se précipita vers son fils et le prit dans ses bras, elle avait l’air tellement fragile contre son fils … Nathaniel se dégagea lentement et lui prit les mains, elle avait les larmes aux yeux.

« Calmes toi Maman. Il ne m’arrivera rien. Ni à toi d’ailleurs. Je suis toujours là pour veiller sur toi. »

Viktor tremblait légèrement, il attrapa son fils par la nuque et le tira en arrière

« Je pourrais te couper les vivres tu sais … »


Nathaniel rit

« J’alimente la famille depuis deux ans, je gagne des millions par mois … Papa, laisse moi le temps de te montrer que je ne fais aucun mauvais choix, laisse lui le temps –il désignait Matvei- de te montrer que l’on s’aime vraiment … »

La mine de Viktor s’était légèrement apaisée, Nathaniel se tourna vers sa mère

« Maman, reste ici, je chargerais un agent de sécurité de te faire visiter Barthélémia et de t’offrir un tour à la piscine ou au jacuzzi. Tu pourras même aller faire du shopping si tu veux. Prends ma carte. »

Elle eut l’air ravie, c’était une mannequin, tout le monde allait la reconnaître à l’extérieur. Le Roi se tourna ensuite vers son père

« Papa, allons dîner, je vous invite tous les deux dans un des plus grands restaurant de la ville … S’il te plait … »

Il s’était placé devant Matvei et serrait discrètement ses doigts, très nerveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Mer 18 Juin - 18:07

Feuille de personnage
Sexualité: Gay
Métier : Serveur/videur
Citation: Je suis capable du meilleur comme du pire mais c'est dans le pire que je suis le meilleur.














Nathaniel vint se placer entre lui et son père sous le regard stupéfait de Matvei. Soojin quitta la pièce et Nathaniel entama

« Papa … Je suis un adulte, j’ai un travail, je suis riche et je suis à présent libre de faire mes propres choix… »

Un mauvais pressentiment avait envahi Matvei dès que Le Roi avait commencé. Celui-ci se vérifia car le père frappa Nathaniel au visage. Matvei recula légèrement, il ne fallait pas intervenir dans cette histoire de famille. Certes, il ne réfléchissait pas énormément mais la situation était assez évidente : il fallait que Nathaniel règle ce différent tout seul. La chose n'allait pas être simple car voir Nathaniel à terre était un réel supplice.

« Tu me déshonore Nathan’ ! Regarde ce que tu as créé ! Ta vie aurait pu être parfaite bordel ! »


Bon là ça devenait offensant pour lui. Une tâche de vin sur une de mariée : voilà comment se sentait Matvei en cet instant précis. Il inspira un bon coup, il devait gérer le combat qui se jouait dans sa tête seul. Il se répétait inlassablement les paroles douces de Nathaniel, ce n'était pas le moment de paniquer. La mauvaise impression étant déjà faite, il s'agissait de ne pas aggraver son cas. Nathaniel se releva bien vite. Ainsi face à son père Nathaniel semblait être une montagne entière. Malgré sa petite taille, il avait une prestance, du charisme.

« Viktor Soren de Castille. Il me semble que tu es ici chez moi et non pas chez toi. Ici, c’est mes décisions qui l’emportent pas les tiennes. Et si tu veux la vérité, oui, je suis homosexuel et OUI, j’aime Matvei. C’est si compliqué pour toi de me voir me détourner de tous les chemins que tu avais tracé pour moi à la naissance que tu ne te soucies plus de mon bonheur ? »

Matvei cru défaillir à nouveau. C'était comme si on venait de lui apprendre quelque chose. Un nouveau sourire de fierté vint se poser sur son visage qui disait clairement : Oui, voilà mon homme, ça, ça c'est mon mec ! La mère vint à son tour et Matvei recula de 2 pas. Toute cette fragilité féminine le bloquait.

« Calmes toi Maman. Il ne m’arrivera rien. Ni à toi d’ailleurs. Je suis toujours là pour veiller sur toi. »

Une nouvelle menace fusa du père mais Matvei n'avait plus la tête à s'inquiéter, Nathaniel savait ce qu'il faisait, il gérait la situation. Voilà qu'il riait maintenant !

« J’alimente la famille depuis deux ans, je gagne des millions par mois … Papa, laisse moi le temps de te montrer que je ne fais aucun mauvais choix, laisse lui le temps –il désignait Matvei- de te montrer que l’on s’aime vraiment … »


Pour le coup, Matvei ne riait pas du tout. Ça lui mettait une pression de fou. Ainsi, il devait montrer quelque chose, comme faire ses preuves.. Etait-il réellement capable de cela, lui qui ne s'était jamais battu pour rien ? Nathaniel proposa à sa mère de faire du shopping ou de visiter, ce qui rassura Matvei. Mais la panique allait bientôt refaire surface :

« Papa, allons dîner, je vous invite tous les deux dans un des plus grands restaurant de la ville … S’il te plait … »

Si Nathaniel serrait discrètement les doigts de Matvei, ce dernier était en totale perdition. Un diner ? Avec son père ? Comme un entretien d'embauche ? Le Nucléaire était devenu blanchâtre et, pour une fois, cela n'avait rien à voir avec ses pilules. Le père laissa sortir un soupir qui, de par sa puissance, fit sursauter Matvei. On aurait dit un buffle... non, pire : un dragon.

« Très bien. Je vais voir avec ta mère si elle n'est pas trop fatiguée pour cela... Toute cette histoire fait beaucoup d'informations à la fois. »

Matvei était immobile pendant que le père sortait lentement -trop lentement- de la pièce. Le jeune homme attendit quelques instants après que la porte se soit fermée pour attirer le Roi à lui -peut-être un peu trop brutalement-. Il enfouit son visage dans ses cheveux, ses bras faisant le tour de ses épaules dans une étreinte d'acier.

« Toi alors... »

Le reste ne sortit pas mais Matvei laissa son corps parler pour lui et il l'embrassa tendrement ; une façon de lui dire à quel point il était fier, amoureux et ravi. Son corps tout entier se pressa contre lui, ses mains vagabondant sur les épaules du Roi puis dans ses cheveux, sur son torse, son dos. Il était partout à la fois, ses lèvres elles aussi naviguaient entre le cou et les mains de Nathaniel, entre brutalité et extrême tendresse, entre les lèvres de son amant et son nez, entre enfantillage et perversité. Il sentait en lui son désir le titiller. Le voir ainsi ; fort, la peau rougie par la frappe du père, plein d'assurance, l'avait déjà fortement émoustillé mais maintenant qu'il possédait ce lion entre ses mains, que tout lui était permis, il était prêt à jouer la brebis si Nathaniel était le loup. Et alors qu'il venait de plaquer sa virilité grandissante contre le bassin du Monarque tout en l'embrassant farouchement, Matvei posa ses mains sur les épaules de Nathaniel, tendant les bras, le tenant à distance.

« Non non non non non ! »

Il caressa doucement la joue de Nathaniel :

« Mon ange, il faut que je me prépare, que tu me prépare pour ce soir... »

Matvei se mordait nerveusement la lèvre -chose qu'il ne faisait jamais-. Pour l'une des premières fois de sa vie, si ce n'était la toute première, il allait devoir prouver quelque chose à quelqu'un. Et ce n'était pas la chose la plus aisée pour commencer : il fallait montrer à son père qu'il était à la hauteur de son fils.

« Je. Je ne veux pas et ne vais pas te décevoir. »

Il ne disait pas cela à la légère et il n'envisageait même pas cette idée. Il ne devait pas échouer, de toute façon, il n'allait pas échouer. Cette « opération de séduction » allait être une réussite. Matvei avait un plan derrière la tête et allait le mettre à exécution pour que tout soit parfait !

« Je vais passer un coup de fil à Numéro 2, j'ai besoin d'un service, je me change et tu me brief sur c'que je dois dire ou pas. »

Numéro 2 est bien entendu un des gorilles, un de sa garde rapprochée d'ailleurs avec qui Matvei ne s'entendait pas trop mal. Il l'embrassa rapidement :

« C'est partit. On se retrouve dans 30 minutes dans le salon, habillés et fin prêts pour les dernières rectifications. »

Matvei était excité comme une puce sous exta, il avait hâte de montrer à Nathaniel qu'il pouvait briller un peu dans son monde. Il partit comme une furie dans la chambre prendre son téléphone et ses affaires puis fonça dans la salle de bain.

Tout en se déshabillant, il appela le Numéro 2 :

« Ouais c'est moi, le plan est avancé, c'est maintenant »

Le gorille grogna pour dire qu'il avait compris, c'est que Matvei appréciait chez cet homme : la simplicité. En réalité, les choses étaient déjà prévues depuis un bout de temps. Il avait déjà conjugué les problèmes de logistiques et autres il y a une semaine avec Numéro 2 pour faire une surprise à Nathaniel. Cela tombait très bien. Matvei entra dans la douche afin de se détendre un peu, il en sortit tout juste quand on toqua à la porte. Ni une ni deux, il sauta hors de la salle de bain, serviette autour de la taille en criant :

«  C'est pour moi ! C'est pour moi ! C'est pour moiiiiiii! »

Matvei arriva en dérapage plus ou moins contrôlé dans l'entrée. Numéro 2 se trouvait bel et bien derrière la porte, deux paquets à la main. Matvei le remercia au moins 30 fois avant de retourner vers la salle de bain en courant. Son stress, qui quelques minutes auparavant l'avait paralysé, était maintenant devenu une énergie folle.

Dans la salle de bain, il s'activa à se faire beau. Une fois prêt devant le miroir il s'observa avec stupéfaction. Le Nucléaire ne se reconnaissait pas ou du moins ne s'était jamais vu dans un tel accoutrement.

Ses cheveux n'étaient pas en bataille comme à leur habitude mais étaient soigneusement arrangés en un « coiffé-décoiffé » plutôt réussi, rabattus vers l'arrière pour certains, on aurait dit qu'ils ondulaient. Sur ses épaules se trouvait une veste de costume noire qui soulignait ses épaules larges et sa taille fine, en dessous se trouvait un veston noir avec des motifs argentés imprimés -des sortes d'arabesques-, dessous encore une chemise bleue nuit trônait sur son torse. Le pantalon noir qu'il portait était ajusté à la perfection et tombait tout juste sur des chaussures de type italiennes. Il réajusta sa veste tout en s'observant. Pour faire ce costume il avait prit quelques pièces du costume de son père et avait réarrangé l'affaire en ville avec des connaissances qui visiblement avaient du talent.

Un autre paquet était posé sur le rebord d'un lavabo, Matvei passa sa main dessus en caressant le tissus vert servant de papier cadeau, effleurant la petite carte au dessus « L'homme n'a besoin que de ne connaître qu'un seul amour pourvu que ce soit le bon. De quoi un ange a-t-il besoin? ». Il fallait le cacher. C'est ainsi que le paquet vert se retrouva entre les chaussettes et les caleçons de Nathaniel, cacher le plus au fond du placard, IN-DE-TE-CTA-BLE. A moins que... ? Matvei n'avait plus le temps de chercher une autre cachette.

Il sortit de la salle de bain et se posta dans le salon, les mains dans les poches, un peu nerveux en envisageant la soirée. Il haussa la voix vers la chambre pour que Nathaniel puisse l'entendre :

« Je. Je suis prêt. Alors... ? De quelle façon dois-je prendre ton père? »


Sans jeu de mot hasardeux bien sur. Matvei ne parlait pas de la mère car il savait qu'elle ne viendrait pas. Son père allait sûrement donné une excuse bidon pour faire pardonner son absence mais en réalité, le Nucléaire pensait que la femme le gênait. Avec elle, il ne pouvait agir comme bon lui semblait et il avait besoin du champs libre pour la soirée. C'était « une affaire d'hommes » en quelques sortes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Jeu 19 Juin - 18:16

Feuille de personnage
Sexualité: Bisexuel
Métier : Fucking Perfect Salopard
Citation: Si tu penses que la violence ne résout rien c'est que tu ne frappes pas assez fort














Nathaniel s’enivrait des baisers de Matvei, c’était aussi un moyen de décompresser. Il ne fit pas attention à l’excitation physique de Matvei et sembla s’effondrer dans ses bras. En réalité, il avait relâché tous ses muscles, contractés jusque là.

Matvei finit par fuser dans la salle de bain et Nathaniel marcha calmement vers sa chambre. Elle était toujours bien rangée, deux femmes de ménages passaient quand les deux amants étaient absents. Il trouva une chemise blanche pliée et repassée qu’il enfila sans faire de plis.

Elle était magnifique, elle moulait légèrement sa finesse.
Enfin, il enfila un nouveau pantalon de costume, noir et droit et une veste de costume noire dont il attacha seulement le bouton du milieu.

Il avait prit l’habitude d’avoir une cravate mais il devait bien l’admettre, ne pas en mettre le soulageait légèrement.

Lui aussi essaya de se coiffer mais n’y parvint pas. Ses cheveux restaient aussi ébouriffés et indomptables que d’habitude. Alors il soupira légèrement et se regarda longuement dans le miroir. Il était tout en noir et blanc, seuls ses grands yeux verts resplendissaient comme deux émeraudes au milieu d’un lac. Il se parfuma avec le parfum préféré de Matvei. Il y avait certains parfums du Nucléaire qui donnaient envie au roi de se jeter sur son amant et de l’embrasser de partout. Et il savait très bien que ce parfum là, appartenant à Nathaniel, émoustillait Matvei.

Il tenta une énième et dernière fois de remettre ses cheveux en place mais n’y arriva pas. Alors il soupira encore et finit par sortir, regardant Matvei, devant lui.

Il sentit un instant l’air lui manquer. Il trouvait son Matvei magnifique en toutes circonstances mais il du avouer qu’avec une telle allure, il resplendissait. Il inspira un grand coup

« Je suis prêt. Alors... ? De quelle façon dois-je prendre ton père? »

Il poussa un petit gémissement indigné et se coula contre lui pour l’embrasser sur la joue et sur les lèvres. Il voulait se recharger avant de devoir tenter de garder ses distances pour ne pas choquer son père.

Puis il sourit malicieusement

« Premièrement, vouvoie le, il hait qu’on lui parle familièrement. Ensuite, essaye de ne pas lui couper la parole. Il est loin d’être con mais il aime se sentir supérieur… Et puis ça devrait aller … »

Il sourit doucement et lui prit la main au moment où le père finit par revenir

« Nathaniel, ta mère ne viendra pas, j’ai prévenu la sécurité, elle va rester se reposer ici. »

Nathaniel sourit doucement et son père aussi, il semblait être lunatique et changer d’humeur. En réalité, il était juste ravi de gagner un dîner entre homme. Mais il comptait bien faire comprendre à son fils qu’il n’appréciait pas ses choix de vies.
Une de ses énormes mains s’abattit sur l’épaule de Matvei, il avait un sourire crispé

« Eh bien jeune homme, j’espère que tu prendras soin de Nathaniel. »

Il marqua un temps de silence puis laissa son accent Norvégien reprendre le dessus

« Si tu lui fais du mal je t’esquinte. »

Nathaniel regarda son père surprit mais ne lâcha pas pour autant la main de Matvei. Le père alla récupérer son manteau qu’il retrouva en boule dans un grognement et revint vers le salon où Nathaniel avait ouvert la porte

« Messieurs … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Mar 24 Juin - 17:12

Feuille de personnage
Sexualité: Gay
Métier : Serveur/videur
Citation: Je suis capable du meilleur comme du pire mais c'est dans le pire que je suis le meilleur.














En le découvrant, Nathaniel inspira un grand coup provoquant un petit sourire en coin chez Matvei : Au moins il avait réussi son coup. Ah ce qu’il était fier ! Il se félicitait de cette ingéniosité qui, il faut le dire, ne le caractérisait généralement pas. Et même si toute cette mascarade n’était pas prévue pour un diner avec « le padre », elle faisait très bien l’affaire. Ainsi Nathaniel, vint se coller contre lui pour l’embrasser et se fut au tour de Matvei d’inspirer un grand coup. Chose qu’il n’aurait pas du faire en réalité : Nathaniel n’était pas aussi direct que lui dans ses « attaques » mais avait beaucoup d’impact. Alors que Matvei se « contentait » de se jeter sur lui, Nathaniel la jouait plus finement. Ce parfum par exemple avait le don d’enivrer son cerveau. A croire qu’il avait mis un ingrédient secret là dedans !

« Premièrement, vouvoie le, il hait qu’on lui parle familièrement. Ensuite, essaye de ne pas lui couper la parole. Il est loin d’être con mais il aime se sentir supérieur… Et puis ça devrait aller … »

Ouais ça devrait aller.. Il fallait le dire vite, voire très vite même ! Pour commencer vouvoyer les gens n’était pas son fort, en bref la politesse en elle-même n’était pas son fort. Mais soit pourquoi pas. Pour ce qui était de le laisser se sentir supérieur cela posait un problème d’éthique à Matvei. Pourquoi laisser un étranger le dominer ? Mais soit ! Nathaniel avait bien fait de mettre ce parfum lui rappelant à quel point il aimait son homme.

Alors que Matvei était entrain de faire la grimace suite aux règles de base dictées par Nathaniel, le père fit son entrée et le visage du Nucléaire affichait clairement un « aimez-moi ! Je suis sympa ! »

« Nathaniel, ta mère ne viendra pas, j’ai prévenu la sécurité, elle va rester se reposer ici. »

Voila quelque chose qui ne surprenait point Matvei. C’était donc ça : il voulait le cuisiner à sa sauce, dans l’arrière cuisine, à l’abri des sermons et des remontrances de quiconque.

Alors que Matvei était encore entrain de s’imaginer les supplices qu’il allait devoir subir pendant ce diner, quelque chose s’abattit sur son épaule : Une patte d’ours ? Non, non, bien sur que non, seulement la patte du père. Un sourire crispé sur son visage, Matvei lui rendit à la perfection l’air de demander s’il pouvait partir en courant maintenant ou s’il devait rester là avec cette paluche énorme sur l’épaule. Avait-il fait exprès de faire ce geste aussi fort ?!

« Eh bien jeune homme, j’espère que tu prendras soin de Nathaniel. »

Les yeux bleus du jeune homme étaient plantés dans ceux de Monsieur De Castille, l’air de ne pas comprendre ce qui était entrain de lui arriver.

« Si tu lui fais du mal je t’esquinte. »

Matvei se contenta de sourire poliment, les dents serrées avec l’envie de répondre que de toute façon il était déjà foutu et que rien ne pouvait être pire que cette situation. Il avait envie de lui crier que dans tous les cas, sa vie serait foutue sans Nathaniel dedans, que si cela se passait mal, il serait le premier à s’esquinter. Mais il n’en fit rien et se contenta de presser un peu plus ses doigts entremêlés avec ceux de Nathaniel.

Le père finit enfin par s’éloigner et Matvei prit rapidement les bouffées d’air qu’il avait loupé pendant cette menace pour le moins effrayante. Un grognement se fit entendre et Matvei se frappa le front de sa main libre : les manteaux ! Bien sur il ne les avait pas rangés correctement. Il ne put s’empêcher de sourire vilement. Le père revint et Nathaniel leur ouvrit la porte :

« Messieurs … »


Matvei laissa passer le père en premier, plus pour garder avec lui la main de Nathaniel que par politesse. Dans la voiture qui les menait au restaurant, un silence de plomb régnait et Matvei regardait la ville défiler dehors. La voix du père vint troubler sa rêverie :

« Alors, que fais-tu dans la vie ? »

Et là c’est le drame ! Comment dire à ce Monsieur de la haute qu’il était videur dans un bar et qu’il mettait la ville sans dessus dessous de temps à autre. Voila ce qu’il aurait dut réviser ! Le Nucléaire s’éclaircit doucettement la voix et prit son ton le plus cordial :

« Je suis agent de sécurité dans plusieurs établissements Monsieur»


Voila qui décrocha un petit « très bien, très bien » qui bien entendu ne sonnait pas réel du tout chez le père. Tout cela signifiait bien sur : un revenu plus que bas, la fréquentation des pires mécréants de la ville, un niveau d’études presque inexistant, une aptitude à se battre et aimer ça.
Ils arrivèrent enfin au restaurant et autant se le dire, Matvei avait bien fait de s’habiller comme cela vu le prestige du lieu qui s’offrait à lui. Le serveur leur montra une table, leur meilleure pour tout dire. Ce dernier faisait des courbettes aux De Castille et avait bien compris de part sa posture que Matvei n’était pas de la même classe. Les trois hommes s’installèrent donc et on vint leur servir du champagne. Ils levèrent leur flute de champagne, le père et Matvei vers Nathaniel en premier.

Alors que Matvei était entrain de maudire cette soirée et le repas à venir, à vrai dire il ne savait même pas s’il allait pouvoir avaler quoique ce soit dans une telle ambiance, un flash apparu sur le visage de Nathaniel, puis du père puis de Mavtei et enfin la scène des 3 compères complète. Une série donc de 4 flashes éblouissants et retentissants. Matvei eu a peine le temps de se tourner vers l’endroit d’apparition de ces lumières qu’une voix ricanait déjà :

« Je vois déjà la une de demain : Le Roi trempe encore dans des affaires douteuses ! »

Les yeux de Matvei clignèrent plusieurs fois ; qui était cet énergumène qui annonçait à l’avance ses mauvais coups ?

« Une de plus à ajouter à votre tableau qui s’allonge de jour en jour !

- Tout ceci n’est qu’une simple réunion… de, de… de famille Monsieur, répondit Matvei presque du tac au tac.

- Je n’en crois pas un mot, de toute évidence, vous n’avez rien à faire ici et êtes le bourreau du Roi tandis que Monsieur, il désigna Viktor, doit être un parrain à amadouer. Je connais bien les histoires dans lesquelles baigne le Roi de Barthélémia et je pourrais vous en raconter de belles ! »

Cet homme semblait être tombé sur une mine d’or sans se rendre compte qu’il ne s’agissait que de plaqué. De plus, il fanfaronnait sans cesse en s’étalant. Bien que ce personnage n’attirait aucunement la sympathie, Matvei l’écoutait attentivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Mer 25 Juin - 10:59

Feuille de personnage
Sexualité: Bisexuel
Métier : Fucking Perfect Salopard
Citation: Si tu penses que la violence ne résout rien c'est que tu ne frappes pas assez fort














Nathaniel clignait des yeux, encore un peu étourdi par le flash et par ceux qui continuaient à l’éblouir.

Matvei tentait de faire entendre raison au journaliste qui, monté sur ses grands chevaux- ne l’écoutait déjà plus.

Magistral que dis je, Royal, Nathaniel posa une main sur l’épaule de Matvei et se leva calmement, s’avançant près du journaliste. Il était toujours aussi petit mais dégageait un sentiment d’assurance inouï.

- Je n’en crois pas un mot, de toute évidence, vous n’avez rien à faire ici et êtes le bourreau du Roi tandis que Monsieur, il désigna son père, doit être un parrain à amadouer. Je connais bien les histoires dans lesquelles baigne le Roi de Barthélémia et je pourrais vous en raconter de belles ! »

Le visage de Nathaniel s’éclaira d’un grand sourire, le sourire d’un enfant torturant un insecte.

« Non. Laissez-moi plutôt en raconter une. Un jour, le Roi est tombé sur une personne gênante, l’a écrasée et détruite et a servi son cadavre à des chiens errants »

Nathaniel ne souriait plus, il savait que cet établissement était protégé par quelques agents de sécurité car il ne recevait que des personnes de la haute société.
Alors il laissa les choses passer, il savait que ça finirait de toute façon, par une destruction violente de la caméra si le journaliste ne voulait pas effacer les photos qu’il avait prises.

Nathaniel se rassit et croisa les jambes, il observait le journaliste avec un petit air content, il vit bientôt une main le saisir à l’épaule, décidément, les agents avaient compris vite.

Il bu une longue gorgée de champagne et se resservi. Son père soupira

« Nathaniel, je vois que tu n’as pas changé. »

Il se tourna ensuite vers Matvei

« Mon fils a un léger problème d’alcool, c’est surprenant comme il peut boire vite et beaucoup. »

Il parlait comme si Matvei n’était pas au courant de tout ça, comme s’il n’avait jamais découvert Nathaniel ivre mort, dans le salon, allongé sur le canapé, serrant la troisième bouteille de vodka qu’il venait de vider comme doudou. Il prenait un malin plaisir à donner des détails évidents sur Nathaniel, comme si Matvei ne savait rien. La traduction était facile à deviner : Il est à moi avant d’être à toi. C’est la chair de ma chair et tu n’es qu’un petit grain de sable qui s’est coincé dans les rouages de sa vie pour obtenir de l’attention.

Nathaniel soupira et vida sa flute d’un geste

« L’alcool m’aide à tenir. » Ce fut son seul commentaire sur le sujet.

La soirée continua sans accrocs même si Nathaniel ressentait un léger embarras à se retrouver à la même table avec celui qui l’avait élevé et celui qui partageait ses nuits. Mais finalement, Viktor sembla légèrement plus familier au cours du repas. Il aimait bien manger.

« Dis moi Matvei, comment as-tu rencontré mon fils ? »

Comme toujours, il insista sur le « mon » et avait laissé évident le sens caché de sa phrase : « vas y, dis moi comment il est grand et comment tu était petit avant de le rencontrer. »
Nathaniel fut gêné, il repensa au moment où il avait demandé à ce que l’on frappe Matvei, il serra les mâchoires, il n’avait jamais pensé que Matvei pouvait lui en vouloir pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Jeu 26 Juin - 16:14

Feuille de personnage
Sexualité: Gay
Métier : Serveur/videur
Citation: Je suis capable du meilleur comme du pire mais c'est dans le pire que je suis le meilleur.














« Non. Laissez-moi plutôt en raconter une. Un jour, le Roi est tombé sur une personne gênante, l’a écrasée et détruite et a servi son cadavre à des chiens errants »

Matvei avait failli s'étrangler avec son champagne lorsqu'il entendit cette menace. Tout de même... Parfois il avait tendance à en faire un peu trop. Mais bon, il souriait discrètement devant un Nathaniel inflexible. Le journaliste fut bien vite évacué et Nathaniel se resservit du champagne déclenchant le soupir de son père :

« Mon fils a un léger problème d’alcool, c’est surprenant comme il peut boire vite et beaucoup. »


Matvei prit un air presque surpris. Bien entendu, il ne faisait que feindre mais le faisait à merveille. Les 3 mois passés avec Nathaniel lui avaient appris à prendre des expressions par ci par là, celle ci était tout droit empruntée au Roi.

« Ah ? »

Matvei tourna la tête vers le roi avec un air faussement réprimandant. En réalité, Matvei ne se souvenait que trop bien d'une soirée ou ils s'étaient retrouvés à deux échoués sur le canapé, ne pensant même pas à compter le nombre de bouteilles et de piluliers vides étalés sur le sol, n'étant même plus capable d'assouvir un désir de chair naissant. Cette partie de jambe en l'air avait été remise au lendemain une fois qu'ils eurent émergés. Le réveil n'avait pas été facile : encore habillés, vautrés sur le canapé, l'appartement de Nathaniel n'avait jamais semblé aussi propre que ce matin là. Les femmes de chambre avaient bien entendu fait tout le nécessaire pour qu'il soit plus que nickel faisant passer leur état de larve pour un mauvais rêve. A croire que rien ne s'était passé.

Matvei reprit une lampée de champagne et écoutait le père faire étalage de sa connaissance de son fils. Jamais Matvei n'aurait osé interrompre cet homme dans une telle démonstration d'appartenance. Et de toute façon, là n'était pas son but qui était de charmer le père afin qu'il accepte plus ou bien sa relation avec Nathaniel. Ainsi le Nucléaire faisait attention à chacun de ses faits et gestes, encore plus à ses paroles qui pourraient aisément traduire sa position dans l'échelle sociale -c'est à dire plus bas que bas-. Mais voilà, tout se déroulait trop bien, le père posa la question fatidique :

« Dis moi Matvei, comment as-tu rencontré mon fils ? »

Nous y voilà ! Là aussi une petite révision n'aurait pas été de trop. Matvei fit mine d'être occupé à mâcher un ingrédient quelconque afin de gagner du temps. Comment s'étaient-ils rencontrés ? Matvei avait galérer, s'était fait insulter, tabasser, pris pour une catin, sauté et enfin aimé. D'une voix aussi détachée que possible, il entreprit son petit récit :

« C'est l'histoire classique du prince et du roturier. Une rencontre plus ou moins accidentelle à vrai dire. Comme vous vous en doutez, je suis immédiatement tombé sous le charme de votre fils »

il but un gorgée de champagne afin de laisser savourer le père du « votre fils » qu'il venait de déballer. Matvei repris :

« Mais cela n'a pas été une mince affaire... En réalité, Nathaniel m'a convoqué à Barthélémia pensant que j'étais une personne décisive dans une quelconque affaire
-Viktor émit un toussotement montrant ô combien il trouvait drôle d'imaginer que quelqu'un puisse croire que Matvei était décisif dans quoique ce soit.-. J'étais bien entendu intimidé de me retrouver face à l'homme le plus puissant de Symphony. Mais Nathaniel était mécontent d'avoir invité la mauvaise personne dans Barthélémia, il ne me voyait pas, excédé par sa colère. Cela a été dur, se faire repousser fait terriblement mal . Frappé par sa beauté, son charisme, j'étais impuissant, humilié même – il jeta un œil à Nathaniel -. Finalement il a réaliser qu'il avait convoqué la bonne personne. Je crois que j'ai fais le tour... »

Le père ne savait trop que dire à la fin de ce conte. Force était de constater que Matvei aimait sincèrement Nathaniel et bien que Viktor était un peu plus décontracté qu'au début, il n'en restait pas moins réticent.

« J'ai oublié quelque chose? »

Devant le visage fermé du père qui semblait être sérieusement entrain de réaliser que son fils était avec un homme et entrain de réfléchir silencieusement, Matvei lança un regard inquiet à Nathaniel qui en gros signifiait : « S.OS !!! Matvei en détresse »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Jeu 26 Juin - 23:33

Feuille de personnage
Sexualité: Bisexuel
Métier : Fucking Perfect Salopard
Citation: Si tu penses que la violence ne résout rien c'est que tu ne frappes pas assez fort














« C'est l'histoire classique du prince et du roturier. Une rencontre plus ou moins accidentelle à vrai dire. Comme vous vous en doutez, je suis immédiatement tombé sous le charme de votre fils »

Classique ? Nathaniel eut un sourire qu’il peina à cacher. Alors il détourna le regard, tiens, l’oreille de Matvei était drôlement intéressante … !

« Mais cela n'a pas été une mince affaire... En réalité, Nathaniel m'a convoqué à Barthélémia pensant que j'étais une personne décisive dans une quelconque affaire. J'étais bien entendu intimidé de me retrouver face à l'homme le plus puissant de Symphony. Mais Nathaniel était mécontent d'avoir invité la mauvaise personne dans Barthélémia, il ne me voyait pas, excédé par sa colère. Cela a été dur, se faire repousser fait terriblement mal. Frappé par sa beauté, son charisme, j'étais impuissant, humilié même. Finalement il a réalisé qu'il avait convoqué la bonne personne. Je crois que j'ai fais le tour... »

Nathaniel regardait Matvei avec admiration, son cœur avait raté un battement. Il trouvait ce discours magnifique. Il avait envie de créer un bouton RESET à l’Univers et le réécouter en boucle. Il était prêt à demander les enregistrements pris par les caméras de sécurité et de demander à un expert de lire sur les lèvres de Matvei. Pour que tout le monde sache que son amant à lui, le sien. Avait vraiment dit ça.

Il rougit et, en revenant à la réalité, tomba nez à nez avec un Matvei en détresse, il ne savait plus quoi dire, alors Nathaniel sourit

« Il vit avec moi à Barthélémia. »

Voilà. Prends-toi ma conclusion dans ta face Viktor ! C’est exactement ce que Nathaniel pensait. Mais il n’en dit rien, il se contenta de sourire et de demander

« Et toi, avec Maman, ça se passe bien ? »

Viktor soupira longuement, comme un patron

« Oh fiston, on voyage souvent. Elle a ses défilés et je la suis. Heureusement que nous sommes protégés par la CIA, on nous a déjà attaqués deux fois ce mois ci. Une fois pour ta mère, un connard à voulu lui balancer de l’essence dans les yeux. Et une fois pour toi. On t’en voulait. On en voulait aux De Castille. »

Nathaniel soupira


« Je sais papa. J’ai beaucoup de fan et beaucoup d’ennemis. Mais ne t’inquiète pas pour moi, j’ai Matvei à mes côtés. »


Et là la soirée aurait tourné en pub pour une nouvelle gamme d’agents de sécurité que ça n’aurait choqué personne.

Ils mangèrent leur dessert, Nathaniel, en bon morfale qui ne prenait pas un gramme, avait opté pour un cheese cake au caramel. Son père le regardait, excédé mais on pouvait déceler une lueur d’amusement dans son regard. Son petit Nathan’ de cinq ans était devant lui, dévorant les gâteaux de son anniversaire. Alors il sourit, un sourire mental mais un sourire quand même.

Enfin, Nathaniel se leva

« Je vais payer l’addition » –ce qui voulait dire « je vais dépenser deux milles euros pour un repas comme si je venais de perdre deux centimes »

Il soupira et alla s’accouder au comptoir pendant que le barman racontait sa vie et comment il aurait aimé être quelqu’un comme Nathaniel en cherchant l’appareil à carte bleue. Il regarda vers sa table sans accordait aucune importance à l’homme et vit Matvei et Viktor bavarder. Le courant avait l’air de pas trop mal passer après tout…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Lun 30 Juin - 22:03

Feuille de personnage
Sexualité: Gay
Métier : Serveur/videur
Citation: Je suis capable du meilleur comme du pire mais c'est dans le pire que je suis le meilleur.














Lorsque Matvei appela Nathaniel à l'aide, il s'attendait à tout sauf à :

« Il vit avec moi à Barthélémia. »

Ah oui oui, merci Nathaniel pour ton aide précieuse, merci beaaaaucoup ! Mais Viktor ne disait rien et Le Roi enchaina en prenant des nouvelles du couple de ses parents. Le père répondit avec un détachement étonnant :

« Oh fiston, on voyage souvent. Elle a ses défilés et je la suis. Heureusement que nous sommes protégés par la CIA, on nous a déjà attaqués deux fois ce mois ci. Une fois pour ta mère, un connard à voulu lui balancer de l’essence dans les yeux. Et une fois pour toi. On t’en voulait. On en voulait aux De Castille. »


Matvei gardait les yeux rivés sur le père. Bien sur, ce ne devait pas être évident d'être le père du patron de Bathélémia. Nathaniel repris la parole pour rassurer son père :

« Je sais papa. J’ai beaucoup de fan et beaucoup d’ennemis. Mais ne t’inquiète pas pour moi, j’ai Matvei à mes côtés. »

Oui bon, soit. Matvei donna un regard à Nathaniel qui signifiait «  tu es gentil mais je ne suis pas superman ». il ne prit cependant pas la remarque du Roi bien au sérieux. Il était évident que Matvei seul ne pouvait pas assurer sa sécurité. Il y avait tellement de gorilles autour de lui que même une mouche ne pouvait pas s'approcher du Roi.

Comme dessert, Matvei pris un mi-cuit au chocolat qu'il dégusta longuement. Le Nucléaire adorait ce genre de dessert bien qu'il n'en mange que très rarement, il était loin d'avoir les talents cuisiniers requis pour faire ce genre de dessert et n'allait jamais au restaurant, sauf avec Nathaniel.

Ce dernier se leva annonçant qu'il allait payer l'addition avec un air non-chalant. Si le père avait eut l'air faussement exaspéré du dessert du Roi, cette fois c'était au tour de Matvei de faire les yeux ronds. Comment pouvait-on aller payer une addition pour le moins salé comme s'il s'agissait d'un sachet de bonbons ? Matvei secoua la tête l'air amusé mais dès que Nathaniel se trouva au comtoir, le visage de Matvei s'assombrit.

« Monsieur De Castille, j'ai besoin de vous mais nous n'avons pas beaucoup de temps bien que j'ai demandé au serveur d'en gagner. Je vais donc être bref. »


Mavtei jeta un air anxieux du côté du comptoir et vit que le serveur tentait tant bien que mal de faire la conversation à Nathaniel. Il souffla un coup, en réalité, il avait dut tout préparer au dernier moment. C'était maintenant ou jamais, Matvei préparait la surprise de sa vie à son cher et tendre mais il voulait faire cela dans les règles :

« Monsieur De Castille, vous avez put le comprendre, j'aime votre fils plus que tout au monde. Ainsi, je sais que ce sera le seul homme de ma vie Monsieur. J'aimerais prétendre à devenir le seul homme de la vie de votre fils. C'est donc un peu précipitamment et humblement que je vous demande la main de votre fils. »

Une pierre semblait s'être abattu sur Viktor, il s'était affaissé sur chaise perdant sa posture presque royale qu'il avait tenu tout le repas. Les yeux bleus de Matvei étaient posés sur ceux du père, presque suppliants. Si le père disait non, jamais le Nucléaire ne s'en remettrait. Certes il ne s'agissait là que d'un inconnu qui ne lui donnait pas sa bénédiction mais Matvei était un peu vieux jeu au fond. Un non restait un non. 
Le père visiblement anxieux lui aussi tenta un sourire -qui fut des plus catastrophiques-. Il jeta un œil discret vers Nathaniel puis revint vers Matvei qui semblait mourir de l'intérieur :

« Tu es loin d'être le gendre idéal, tu ne possède rien, tu n'as pas un travail respectable, tu n'es pas de naissance notable, tes activités extérieures n'ont pas l'air d'être saines, ton langage est loin d'être parfait. »

Autant dire que là ça y était Matvei était décidément entrain de crever. A l'intérieur, il ne restait plus qu'un rat mourant, agonisant dans le piège qu'il venait de poser.

« Cela dit... Bien que tu ne sois pas exactement ce que j'attendais de la vie, il est certain que tu aimes mon fils. Que peux demander de plus un père ? Certes tu n'es pas la blonde de bonne famille que j'espérais. Mais vous vous aimez, de nos jours l'amour est tout ce qui compte. C'est d'accord. »

Matvei souffla, un énorme sourire venait d'apparaitre sur son visage, il lâcha même :

« Monsieur, si j'osais je me tenterai à vous faire la bise. Merci, merci milles fois.
- Haha non mon garçon, tu peux t'abstenir de tout ça. »

Le jeune homme se leva, invitant le père à faire de même.

« Ce n'est pas tout mais j'ai encore une demande en mariage à faire

- Et moi je dois annoncer le tout à Madame De Castille... »

Les deux hommes se sourirent un peu crispés mais de loin, cela ressemblait nettement à deux inconnus commençant à faire connaissance qui venaient de se trouver un point commun. Les deux hommes arrivèrent vers Le Roi et Matvei attrapa la main de Nathaniel :

« Mon ange, je me rends compte que je t'ai pas mal monopolisé ces dernières heures... Profites donc d'un verre avec ton père, je rentrerai avec Numéro 2 »

Matvei lui sourit tendrement et lui donna un baiser sur la joue, le jeune homme serra la main du père :

« Monsieur, se fut un plaisir de vous rencontrer. »

Il hocha la tête en signe de respect et se dirigea vers la sortie d'un pas ni trop rapide, ni trop lent.

Dehors, la voiture noire de Numéro 2 l'attendait déjà.

« Fonce vers Barthélémia, on a un appart à préparer »

Et ainsi les deux hommes s'activèrent autant que possible. La pièce était fin prête, Matvei attendait Nathaniel sagement dans la salon avec deux coupes de champagne. Il venait bien entendu d'en vider une afin de se donner un peu de courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Lun 30 Juin - 23:20

Feuille de personnage
Sexualité: Bisexuel
Métier : Fucking Perfect Salopard
Citation: Si tu penses que la violence ne résout rien c'est que tu ne frappes pas assez fort














Son père avait un curieux sourire quand il sortit avec lui du restaurant. Nathaniel n’aimait pas le voir sourire ainsi

« Papa ? Tout va bien ? »


Son père se tourna vers lui et posa une main sur son épaule

« J’ai appelé ta mère, elle sera en bas quand nous rentrerons à Barthélémia. Ce n’est pas que je ne veux pas te voir … Mais nous préférons prendre un hôtel. Dormir dans une société est inconfortable pour ta mère. Nous viendrons te rendre visite plus tard. Laisse-nous le temps de découvrir Symphony. »

Nathaniel soupira doucement, il prenait ça pour un peu d’asociabilité de la part de son père. Il aimait son fils mais n’aimait pas trop être trop proche des gens. A part de sa femme bien sûr.
Viktor soupira, il ne désirait pas boire sur un ventre plein alors il demanda à son fils de lui faire visiter les principaux coins de Symphony.

Bien sûr, ils furent reconnu sur le chemin et prit en photos par des amateurs à l’aide de leur téléphone portable.

Nathaniel sourit doucement, ils atterrirent devant un hôtel de luxe. Cet hôtel était fait pour les riches. Mais tellement riche que l’hôtel n’avait qu’une dizaine de clients sur deux mois, mais cette pauvreté étaient vite compensée par le prix exorbitant des suites et des activités.

« Tiens, j’aimerais que vous dormiez ici toi et maman. J’y suis déjà allé et ils me connaissent. »

Il s’étira et lui sourit encore une fois avant de continuer à marcher dans la ville. Il pensait à Matvei. Il y pensait même trop fort. Dieu qu’il aimait cet homme …

Néanmoins, il avait été tellement déçu quand il l’avait vu partir aussi vite avec numéro 2… Le baiser sur la joue avait été  si rapide … Il l’avait à peine senti. Il avait envie de courir après la voiture. N’importe quelle voiture.

Il montra d’autres endroits à son père mais il n’avait plus ni la tête ni le cœur à ça. Alors il appela son chauffeur qui vint les chercher en trombe.

« Monsieur De Castille, Matvei est déjà à Barthélémia. »

Il soupira longuement

« Taisez-vous. »

Le chauffeur le regarda en rougissant puis regarda droit devant lui en attendant que ses passagers soient confortablement installés pour descendre et fermer les portières aux vitres teintées et opaques.

A l’intérieur, Viktor reprit son curieux sourire alors que Nathaniel regardait pensivement le paysage défiler. Son père se racla la gorge

« Nathan’ tout va bien ? »

Il haussa les épaules

« Oui … Je suis juste un peu fatigué. C’est tout. »


Viktor sourit dans sa barbe, il ne devait plus rien dire. Alors il hocha la tête et attendit patiemment que la voiture s’arrête devant Barthélémia où Oksana les attendait. Elle serra Nathaniel dans ses bras

« Mon chéri, je reviendrais te voir dans quelques jours. »

Il sourit doucement et lui prit les mains

« Tout ira bien maman. Je suis en sécurité dans Barthélémia. »


Il embrassa une dernière fois sa mère sur la joue, s’assura que la voiture les emportait tous les deux en sécurité avant de traverser le hall sous les hochements de tête respectueux des gens présents.

Il arriva près de l’ascenseur et appuya sur le bouton pour l’appeler. Quand les portes s’ouvrirent, Numéro 2 en sortit. Il grogna et se dressa devant l’homme qui faisait peut être le double de sa taille

« Ecoutes moi bien. Je trouve que tu t’approches un peu trop de Matvei. Je te rappelle que cet homme est à moi. »

L’homme eut le même sourire que son père et hocha la tête

« Bonne soirée monsieur. »

Il soupira longuement et entra dans l’ascenseur avant d’en prendre un autre puis en autre et il finit par arriver au dernier étage.
Le couloir était éteint.

Il l’alluma. Le tapis de velours avait été nettoyé, tout était propre, lustrée, tout.
Il frissonna et avança lentement avant de pousser la porte de son appartement

« Que … »

Le sol avait été recouvert de pétales blancs. Ce n’était pas des roses, Nathaniel n’aimait pas tellement ça. C’était des orchidées et des lys. Il rougit violemment. Tout avait été magnifiquement placé, les nappes des tables avaient été remplacées par des nappes de soie verte amande. Il avait envie de pleurer, il ne savait pas pourquoi. Il s’avança un peu et tourna sur lui-même. Les volets électriques sophistiqués avaient été fermés mais une cinquantaine de bougies éclairaient magnifiquement la pièce. Il rougit encore plus, mais où était Matvei ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Mer 2 Juil - 22:01

Feuille de personnage
Sexualité: Gay
Métier : Serveur/videur
Citation: Je suis capable du meilleur comme du pire mais c'est dans le pire que je suis le meilleur.














Matvei avait bu une coupe de champagne en attendant Nathaniel, bon disons deux. C'est que l'attente dans ce genre de moment n'est pas vraiment l'idéal. Il avait eu le temps donc de boire un peu, de tenter de peigner ses cheveux, de sortir le paquet qu'il avait cacher, de retourner s'assoir. Il avait eu le temps de tourner et de retourner le paquet dans tous les sens, prenant alors conscience de toutes ses imperfections. Des coins pas faits à la perfection, le tissu posé dessus laissait entrevoir une boite noire à certains endroits. Matvei avait eut le temps de lire et relire le mot noter dessus. Était-ce bien placer ? Était-ce de bon goût ? Au final, il l'avait détaché pour l'accrocher à la flute de champagne destinée à Nathaniel.

La préparation avec Numéro deux avait été très rapide. Matvei savait exactement ce qu'il voulait, tout avait été prêt. L'affaire était déjà prête depuis 1 semaine, tout le monde n'attendait que son top départ. Une fois donné, les fleurs avait été livrée, les nappes de soie également, les bougies déposées. Seuls l'allumage des bougies, la mise en place des fleurs, la disposition des nappes restaient à faire. Le tout avait été vite, bien trop vite. Laissant à Matvei tout le loisir de méditer son affaire.

Alors qu'il venait de finir d'accrocher le mot au pied de la flute de champagne, la porte d'entrer se fit entendre. L'air lui manquait et une horrible impression que les murs se resserraient autour de lui le saisit. Matvei cacha le cadeau dans son dos et se saisit des deux coupes de champagne :

« Je suis ici mon ange, dans le salon. Tu viens prendre un verre? »


Sa voix avait été aussi détendue que possible. Mais comment ne pas être tendu dans un etelle situation. Matvei sourit en apercevant Nathaniel dans sa chemise, son visage était tiré par la surprise, cette expression lui allait extrêmement bien. Sûrement était-ce parce que Matvei ne l'avait pas souvent vu aussi surpris. Le jeune homme aimait chaque moment ou il découvrait une chose nouvelle chez Nathaniel. Matvei lui fit signe de s'assoir sur le canapé. Une fois qu'il se fut assuré que Nathaniel venait de lire l'inscription suivante : « L'homme n'a besoin de ne connaître qu'un seul amour pourvu que ce soit le bon. De quoi un ange a-t-il besoin? », Matvei fit tinté sa propre flute avec celle de Nathaniel. Il s'agissait de se donner un peu de courage. Mais le temps des encouragements était terminé, il était temps et il entama :

« Tout est là... Je ne suis qu'un homme et mon seul amour c'est toi. Je n'ai besoin de rien si ce n'est de toi, je ne désire rien si ce n'est toi, je n'admire rien si ce n'est toi, je n'aime rien si ce n'est toi. »

Il reprit sa respiration lentement d'une main tremblante il prit la coupe de champagne de Nathaniel et la posa sur la table basse, avec une assurance étonnante il posa un genou à terre et sorti le paquet de derrière son dos. Il poursuivit :

« Je ne suis qu'un homme et ma vie, mon cœur, mon corps, tout t'appartient. Je t'aime et je veux le faire toute ma vie, dans les meilleures situations comme dans les pires, je veux te chérir comme un trésor chaque seconde de notre vie. »

Nouvelle pause, il ouvrit l'écrin qu'il proposa à Nathaniel souffla une bonne fois pour toute. Dans l'écrin, deux alliances, simples, éclatantes. Matvei plongea ses yeux dans ceux du Roi, jamais il n'avait été aussi sérieux toute sa vie durant :

« Nathaniel Barthélémy De Castille, veux tu m'épouser? »


Et ses yeux continuaient de le fixer là, pensant mourir sous la pression qu'exerçait son cerveau. Sa poitrine semblait vouloir broyer son cœur ou alors son cœur tentait de broyer sa poitrine pour en sortir et s'offrir tout droit à Nathaniel.

Rien ne fut plus long que cette attente, Matvei n'avait pensé qu'à faire sa déclaration jusque là. IL n'avait pas pensé à l'après.

Et s'il disait non?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Jeu 3 Juil - 12:13

Feuille de personnage
Sexualité: Bisexuel
Métier : Fucking Perfect Salopard
Citation: Si tu penses que la violence ne résout rien c'est que tu ne frappes pas assez fort














« Je suis ici mon ange, dans le salon. Tu viens prendre un verre? »

Sa voix avait été bizarre, Nathaniel se posait de plus en plus de questions. Il n’aimait pas qu’on lui cache quelque chose. Surtout si c’était de la part de son plus grand amour. Il s’approcha, toujours aussi surpris. Que ce passait il enfin ?! Comme un automate, il s’assit à côté de Matvei et le regarda longuement, cherchant la réponse dans ses yeux avant que son regard ne dérive vers les coupes.

Celle de Matvei était parfaitement normale mais il y avait quelque chose attaché à la sienne. Il la saisit, hésitant et tremblant. C’était un petit paquet vert, sa couleur préférée. Il passa son pousse sur l’emballage et ferma légèrement les yeux avant de lire l’inscription qui l’ornait :

« L'homme n'a besoin de ne connaître qu'un seul amour pourvu que ce soit le bon. De quoi un ange a-t-il besoin? »

Il leva les yeux vers Matvei. Un ange ? Il se sentait perdre pied, il ne comprenait pas ce qu’il se passait. Il ne savait pas ce que tout ça voulait dire. Il était à des milliers de kilomètres de la réalité.

Alors il fouilla plus intensément dans les yeux de son amant. Il voulait la réponse, il n’allait pas tenir longtemps. Il fallait qu’il sache.

« Tout est là... Je ne suis qu'un homme et mon seul amour c'est toi. Je n'ai besoin de rien si ce n'est de toi, je ne désire rien si ce n'est toi, je n'admire rien si ce n'est toi, je n'aime rien si ce n'est toi. »


Wow … Dans quoi s’embarquait Matvei … Les yeux verts grands ouverts de Nathaniel faisait des allers retours entre les yeux de son homme, ses lèvres, sa coupe de champagne et le petit paquet vert. Il était beaucoup trop déboussolé pour avoir des soupçons

Quand soudain, Matvei posa un genou à terre, la réponse apparu à Nathaniel comme si un éclair venait littéralement de traverser son esprit.

Il écarquilla les yeux et joignit ses deux mains pour en poser la tranche sur ses lèvres. Ses yeux se mirent à briller, il n’était pas loin de pleurer. Il ne pourrait s’en empêcher.

« Je ne suis qu'un homme et ma vie, mon cœur, mon corps, tout t'appartient. Je t'aime et je veux le faire toute ma vie, dans les meilleures situations comme dans les pires, je veux te chérir comme un trésor chaque seconde de notre vie. »

Ses joues se tintèrent de rose puis de rouge, chaque mot était comme une balle de mitrailleuse le traversant, ça lui faisait mal mais c’était tellement bon.

Matvei ouvrit le petit paquet, à l’intérieur, il y avait deux alliances, brillantes, magnifiques. Il ne pouvait plus en détacher le regard. Il était au bord du gouffre, il ne lui faudrait qu’une petite impulsion pour qu’il y sombre. Et cette petite impulsion fut donnée par Matvei, le visage fermé et sérieux, Nathaniel ne l’avait jamais vu ainsi.

« Nathaniel Barthélémy De Castille, veux tu m'épouser? »


Il se répéta cette phrase des centaines de fois, des milliers de fois, des millions de fois. Matvei venait de le demander en mariage. Il avait entendu, oui. Il avait bien entendu ! Cette phrase tournait dans son cerveau sans qu’il parvienne à l’assimiler correctement. Sa tête tourna et pour la première fois depuis sa plus tendre enfance, des larmes coulèrent sur ses joues.

Il n’avait presque jamais pleuré. Il regarda longuement l’image de Matvei qui se floutait dans ses yeux brillants et ouvrit les mains pour les plaquer sur sa propre bouche. Il fallait qu’il lui donne une réponse. Il ne se sentait pas de parler, il était en train de tomber dans ce gouffre sans fin. Il se sentait voler. Il tremblait.

« Je … Gh… Je … »

Très joli tentative. Ses lèvres tremblaient aussi et ne lui obéissaient plus du tout. Alors il ravala sa salive et tenta de calmer les battements de son cœur et les larmes de ses yeux

« Je … Mat’… »

Allez, encore un petit effort. Cette fois ci, il prit son courage à deux mains et plongea ses yeux verts dans ceux du Nucléaire

« Je … Oui. Oui. Bien sur que OUI »

Un grand sourire incontrôlable s’empara de son visage, il se jeta à genoux devant son homme, saisit son visage à deux mains et plaqua ses lèvres sur les siennes.

Le dos cambré, son torse était collé contre celui de son amant tandis que ses mains quittèrent ses joues pour enrouler ses bras autour de son cou, il voulait se coller à lui. Il voulait ne faire qu’un avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Sam 5 Juil - 15:19

Feuille de personnage
Sexualité: Gay
Métier : Serveur/videur
Citation: Je suis capable du meilleur comme du pire mais c'est dans le pire que je suis le meilleur.














« Nathaniel Barthélémy De Castille, veux tu m'épouser? »

A ce moment crucial de sa vie, Matvei guettait le visage de son aimé afin d'y déceler une réponse ou tout du moins un début de réponse. Tout ce qu'il vit furent des larmes couler le long des joues de Nathaniel. Pourquoi pleurait-il ? Était-il triste ? Cela ressemblait-il à un non ? Une expression horrifiée fit son apparition sur le visage de Matvei. C'était sur et certain, il allait dire non.

« Je … Gh… Je … »

La bouche entrouverte, Matvei attendait, retenant son envie irrépressible de crier. Pendant ce long effort pour parler de la part du Roi, Matvei n'était plus qu'un poids mort. Son âme vagabondait sur le balcon ne voulant pas entendre ce qui allait suivre. S'en était trop, l'air manquait et la chaleur n'arrangeait rien. Les yeux du Nucléaire fixaient inlassablement Nathaniel sans réellement le voir, comme s'il regardait dans le vide. Il était clairement dépité, en pleine perdition, presque inexistant. Nathaniel continua le supplice :

« Je … Mat’… »

Matvei inspira, la réponse était proche c'était certain. Il aurait voulu le secouer de toutes ses forces afin qu'il réponde plus rapidement. Était-ce une manière de laisser les autres attendre une réponse si importante? Les yeux verts vinrent se noyer dans le bleu, il semblait déterminé :

« Je … Oui. Oui. Bien sur que OUI »

Paaaaaaaaaardon ? Venait-il d'accepter cette demande pour de vrai de vrai ? Tout ce temps pour dire oui ? Matvei était sonné, il vit à peine Nathaniel se mettre à genou avec lui. Il sentit les mains de son homme, que dis-je de son fiancé, de part et d'autre de son visage. Il sentit le contact délicieux de ses lèvres sur les siennes. Sans qu'il ne s'en rende compte, ses mains vinrent s'enfouirent dans les cheveux argentés de Nathaniel.

Dans sa tête, son esprit tournait en boucle : Je vais me marier avec cet homme. Je vais me marier avec cet homme. Je vais me marier avec cet homme. Je vais me marier avec cet homme. Je vais me marier avec cet homme. Les larmes lui montèrent également aux yeux, il ne s'agissait pas que d'un mariage, il s'agissait d'exister aux yeux de quelqu'un, d'être quelque chose, d'avoir un pilier d'attache, ne plus être rien, donner sa vie à l'autre, être la vie de l'autre.

Enfin, après un moment passé à réaliser l'évènement, Matvei rendit son baiser à Nathaniel. Leurs baisers avaient des goûts de larmes et de grands sourires. Il n'y avait que cela : à chaque fois que Matvei détachait ses lèvres de celles de Nathaniel, ses yeux fonçaient vérifier qu'il était bel et bien heureux. Le sourire qu'il découvrait à ce moment là était sans pareil.

Nathaniel se rapprocha encore un peu de Matvei, presque toutes les parties de leur corps se touchaient. Les mains du Nucléaire descendirent des cheveux jusqu'au milieu du dos de son homme, afin de l'approcher encore plus, accentuant la cambrure de son dos. Il le voulait au plus près.

« Je t'aime »
Dit-il après l'avoir embrasser une énième fois.

Ses lèvres embrassèrent les joues, le front :

« Je t'aime » répéta-t-il

Il embrassa par la suite son nez puis de nouveau ses lèvres :

« Je t'aime »

Il fila embrasser le cou de son homme et remonta se saisir de ses lèvres :

« Bébé je... »

Oui, tu l'aimes on l'aura compris, c'était on ne peut plus explicite. C'était comme essayer de combler toutes les fois ou il avait voulu lui dire et ou il s'était tut. Sa main plongea sous la chemise son aimé, il fallait être au plus proche. Et ce parfum, ce parfum qui l'envoutait, dont les effluves se ravivaient avec la chaleur de leur corps mêlés, ce parfum qui l'enivrait à tout instant, avait une toute autre saveur : celle de l'appartenance, de la vie. Ses mains parcouraient le corps de Nathaniel avec une douceur jamais vue encore, les baisers semblaient planer sur leurs lèvres.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Sam 5 Juil - 19:27

Feuille de personnage
Sexualité: Bisexuel
Métier : Fucking Perfect Salopard
Citation: Si tu penses que la violence ne résout rien c'est que tu ne frappes pas assez fort














« Bébé je … »

Nathaniel poussa un petit gémissement, lui coupant la parole. Il avait sentit les mains de Matvei parcourir son corps, qu’il connaissait déjà par cœur. Il se pencha un peu en arrière pour s’éloigner de lui et le regarda en souriant, ses larmes étaient sèches mais son sourire étincelaient encore plus qu’avant. Il regarda Matvei. C’était son homme à présent. Rien qu’à lui et à personne d’autres. C’était avec lui qu’il allait s’endormir. Il allait se réveiller dans les bras puissants du Nucléaire chaque matin.

Il fit une petite moue en le regardant avant que ses yeux ne dévient vers la table basse. Il saisit un magnifique lys dont la couleur blanche tellement parfaite donnait l’impression d’avoir été artificiellement faite. Alors il respira longuement son odeur, fermant les yeux deux secondes, avant de fixer Matvei encore une fois, gardant toujours sa moue malicieuse sur le visage.

Alors il se leva, il avait envie de jouer. Il fallait jouer. Il allait passer sa vie entière avec Matvei et il avait envie de profiter de cette promesse tout de suite.

Se tenant droit, comme un roi, le menton relevé, un courba la main et toucha le nez de Matvei avec un pétale du lys

« Relevez-vous … »

Quand Matvei se releva, Nathaniel lui sourit et déposa un baiser sur la pointe de son nez avant de se baisser pour attraper une télécommande dans le tiroir où elles avaient été rangées

Il appuya sur un bouton, une musique douce s’éleva progressivement. Un slow. Nathaniel posa une main sur l’épaule de Matvei et prit l’autre main dans la sienne avant de se coller contre lui, commençant, à l’image de la musique, une danse douce et tendre, posant sa tête sur le torse de Matvei

« Tu te rappelles de notre toute première danse ? »


Ils n’avaient pas beaucoup dansé depuis, bien sûr, il y avait eu des moments où … L’alcool avait fait que … Enfin bref … Nathaniel lui souriait tendrement sans même le regarder, mais ses sourires étaient bien clair « regarde tous ce qu’on a fait ensemble … »

Puis, comme si c’était la chose la plus naturelle du monde, il posa ses lèvres sur les siennes. Le baiser était d’une tendresse inimaginable, sans la langue mais imprégné de plus d’amour qu’aucun être vivant ne pouvait en imaginer.

Il finit par rompre le baiser et le regarda dans les yeux, un sourire amoureux au visage. Il souffla tout doucement

« Matvei Artyum Vodoleïev … Mon fiancé … »


Il lui prit la main et le regarda avec un léger sourire

« Hmm Viens par là mon amour … »

Avec un sourire malicieux, il l’emmena dans la salle de bain, commençant à faire couler l’eau. Il regardait avec amour et s’approcha de lui, en attendant que l’immense baignoire se remplisse, avant de commencer à défaire les boutons de sa chemise, un par un, découvrant son torse

« N’amour … »

Sa chemise tomba finalement au sol avant qu’il ne fasse descendre ses mains le long du torse de son amant pour atteindre son entrejambe, il s’y attarda un moment, le caressant du bout des doigts, attendant de le faire frissonner

« Patiente mon cœur … »


Il fit glisser sa braguette pour lui enlever son pantalon

« Je ne te demande pas ton avis mon cœur … »


Son caleçon finit par glisser aussi avant que Nathaniel se baisse, plus bas que prévu. Il délaça ses chaussures comme un humble serviteur, laissant tout le soin à Matvei d’appréciait la courbure de son dos.

Après l’avoir entièrement déshabillé, il lui fit signe de rentrer dans la baignoire, remplie du mélange parfait, eau en dessous, mousse au dessus.

Pendant qu’il y entrait, il ôta ses chaussures avant de s’assurer que Matvei était bien installé.

Il commença alors un strip tease, ôtant un à un les boutons de sa chemise avant de la faire glisser au sol.

Puis il fit glisser son pantalon, ondulant, se mordant la langue, alternant les mouvements de hanches et les regards brûlant.

Il finit nu. Il était en érection mais elle n’était pas complète, il fallait que Matvei la ravive. Alors il entra dans le bain et s’installa confortablement contre Matvei, leur torse se touchait, Nathaniel frotta doucement sa tête dans le creux de son cou, jouant avec une mèche de ses cheveux

« Mon petit cœur … Tu sais à quoi je penses ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Lun 7 Juil - 17:57

Feuille de personnage
Sexualité: Gay
Métier : Serveur/videur
Citation: Je suis capable du meilleur comme du pire mais c'est dans le pire que je suis le meilleur.














Le petit gémissement de Nathaniel coupa Mavtei qui s'arrêta pour prendre le plaisir de l'entendre. Ce son était toujours un délice pour les tympans du Nucléaire. Mais la petite moue du Roi était quelque chose de bien plus appréciable. En effet, cela signifiait que Nathaniel avait une idée derrière la tête et généralement cette idée était divine. Matvei avait réellement hâte de savoir de quoi il retournait cette fois ci. La seule malice de cette moue suffisait à émoustiller Matvei. Il joua quelques instants avec un lys pour finalement lui demander de se relever. Matvei s'exécuta presque aussitôt, il ne se risquerait pas à contrarier le Roi dans un tel moment et il se plaisait fortement à « obéir » ainsi.

Nathaniel attrapa une télécommande déclenchant une musique douce. Il s'installa doucement contre Mavtei qui s'accommoda fort bien de cet arrangement. Le Nucléaire posa sa tête sur celle de Nathaniel posée sur son torse. Cette situation était toujours gênante car Nathaniel pouvait ainsi percevoir la rapidité des battements du cœur de Matvei.

« Tu te rappelles de notre toute première danse ? »

Matvei sourit : bien entendu qu'il s'en rappelait. Comment oublier la passion et la rancœur qui l'avaient animé à ce moment là ? La lente rotation au son de la musique qu'ils avaient amorcé fut interrompu par le baiser de Nathaniel, Matvei le soupçonna d'ailleurs de vouloir le faire mourir d'amour.

« Matvei Artyum Vodoleïev … Mon fiancé … »

Encore enivré du précédent baiser, Matvei ne répondit que par un « Mhm? » les yeux encore fermés. Il savourait encore le goût des lèvres de Nathaniel sur les siennes et les mots qu'il venait de prononcer étaient divins. Normalement, Matvei n'appréciait pas que l'on prononce ses deux prénoms, il n'aimait généralement pas le second -choisi par sa mère-. Mais « Artyum » sonnait particulièrement bien dans la bouche de son fiancé. « Fiancé », ce mot aussi était fantastique dans sa bouche, comme une caresse directement sur son cœur.

« Hmm Viens par là mon amour … »

Le sourire plein de malice de Nathaniel enchantait réellement Matvei, qui le suivit de bon cœur jusqu'à la salle de bain. Il laissa la baignoire se remplir et s'approcha de lui. Les boutons de la chemise du Nucléaire sautèrent un à un dévoilant son torse. Nathaniel donna un autre petit nom à Matvei sous son sourire bienveillant et bienheureux. La chemise tomba au sol dans un froissement sourd tandis que les mains de Nathaniel parcouraient le torse du Nucléaire pour finalement atteindre son entre-jambe. Quelques caresses douces, presque trop survolantes, faisant frissonner Matvei de par la frustration qu'elles engendraient. Nathaniel l'invita à la patience sous l'acquiescement de Matvei.

Le moment commençait à être légèrement gênant. Normalement, ils se déshabillaient l'un l'autre dans une passion qui masquait toute peur de la nudité. Mais être debout devant son homme qui seul s'attelait à le déshabiller était un peu gênant. Matvei était fier de son corps et la nudité ne le gênait point, ce qui le gênait, c'était le fait de voir Nathaniel se dévouer ainsi. Voilà, le dévouement était gênant, ainsi le Nucléaire était un peu mal à l'aise lorsqu'il fit glisser la braguette.

« Je ne te demande pas ton avis mon cœur … »

Au moins c'était clair et Matvei ferma les yeux pour essayer d'oublier la situation telle qu'elle était. Mais difficile d'oublier que son caleçon glissait à son tour et que Nathaniel se baissait pour délacer ses chaussures. Matvei failli protester mais lorsqu'il ouvrit les yeux, il tomba sur le dos de Nathaniel surplombé par ses magnifiques cheveux. Il laissa donc faire, se disant que c'était plutôt pas trop mal.

Une fois complètement nu et Nathaniel relevé, Matvei se sentait bien mieux et c'est avec un certain panache qu'il entra dans la baignoire. La mousse peinait à cacher son érection et cela n'allait pas s'arranger. Lorsqu'il tourna la tête vers Nathaniel, ce dernier venait d'enlever ses chaussures et le regardait.

Nathaniel n'avait pas fini ses surprises et il entama de défaire les boutons de sa chemise qui rejoignit celle de Matvei. La peau nu de son fiancé était réellement sublime et... oh. Ce mouvement de rein là était à la limite de l'indécence, tout comme ces choses qu'il faisait avec sa langue. Matvei était scotché, complètement subjugué, tantôt par les mouvements de rein aidant -dieu merci- à enlever son pantalon, tantôt par les regards qu'il lui lançait.

Autant dire que, lorsque Nathaniel entra dans l'immense baignoire, Matvei était en feu – sûrement à cause des regards brulants ou bien de l'érection naissante de Nathaniel-. Ainsi, le Roi vint se coller contre le Nucléaire, la tête dans son cou.

« Mon petit cœur … Tu sais à quoi je penses ? »


Autant dire que Matvei n'était bon à rien, dans sa tête c'était le vide complet. Ou plutôt, une seule idée lui trottait dans la tête. Comme abruti par son désir bien présent et fougueusement encouragé par le désir naissant de Nathaniel, Matvei saisi le jeune homme par les épaules et l'amena doucement à se mettre à genoux.

Matvei pressa ses lèvres contre celles de Nathaniel. Tous deux étaient à genoux, l'eau arrivant un peu au dessus de ceux-ci. Leurs corps mouillés semblaient vouloir rester coller l'un à l'autre, la vapeur dut à la chaleur accentuait la respiration du Nucléaire. Il passa ses mains mouillées dans les cheveux de Nathaniel, les imbibant un peu à leur tour.

Ses lèvres se reposèrent sur celles de son aimé, puis sur sa joue. Il suivi le circuit d'une goute d'eau qui s'arrêta à la naissance du cou de Nathaniel. Matvei fit de même avec une nouvelle gouttelette qui l'emmena jusqu'au milieu de son torse. Ses mains se décalaient au fur et à mesure que sa tête descendait. Sa descente était rythmée par les perles d'eau glissantes. Bien vite, ses mains coulissèrent le long du membre en ascension de Nathaniel qui fit comme un sursaut à son contact. Mais les mains continuèrent leur descente prévenant de l'arrivée imminente des lèvres de Matvei.

Le Nucléaire embrassa à maintes reprises la virilité de son homme avant de le prendre entre ses lèvres. Il ne prenait en bouche le commencement du membre de Nathaniel, finissant ce coulissement par un baiser. Matvei approfondit ses va et vient goutant au plaisir de faire vibrer son homme. Ses mains posées au niveau des hanches, l'aidait à amener le jeune homme à lui, doucement, tendrement.

A son tour d'être au service de son fiancé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Mar 8 Juil - 17:17

Feuille de personnage
Sexualité: Bisexuel
Métier : Fucking Perfect Salopard
Citation: Si tu penses que la violence ne résout rien c'est que tu ne frappes pas assez fort














Le baiser fut tellement fougueux que le cœur de Nathaniel rata un battement. Matvei l’avait presque forcé à se mettre à genoux et le Roi s’était laissé faire avec grand plaisir. Il répondit au baiser en poussant un petit gémissement de plaisir. A présent et dans la situation dans laquelle il se trouvait, le simple fait de penser à ce qui allait se passer ensuite suffisait à l’exciter grandement. Matvei du le sentir aussi.

Son fiancé s’amusa un moment à embrasser sa peau, faisant frissonner Nathaniel à chaque fois que le Nucléaire effleurait sa peau. Il se penchait même légèrement en avant pour plus sentir Matvei contre lui. Ses mains caressèrent frénétiquement son torse, son dos, puis ses cheveux, à mesure qu’il descendait le long de son corps.

Enfin, et non sans un frémissement du Roi, son homme commençant à caresser sa virilité. Chaque caresse le faisait tressauter. Dans sa jeunesse, il avait eu des conquêtes, mais jamais un homme ne l’avait fait plus vibrer. Matvei était la perfection à l’état pur. Même ses quelques défauts ne faisaient que peaufiner l’œuvre si étonnante et pourtant tellement agréable qu’était sa personne. Nathaniel en était fou. Il aimait ses mains, ses lèvres, son corps tout entier.
Il tanguait légèrement, Matvei le faisait frissonner à un point qu’il peinait à garder l’équilibre. Quand le Nucléaire commença à embrasser de plus en plus ardemment le membre tendu du Roi, il finit par tomber en arrière, dans la baignoire. Il avait bien éclaboussé le magnifique carrelage mais il s’en fichait. Tout ce qui comptait c’était que Matvei ne s’éloigne pas trop de lui.
Avec des gestes défait et imprécis, des battements de bras flous, il appela son fiancé à recommencer. Il aurait de la chance, avec toute l’eau que Nathaniel avait chassée de la baignoire, il pourrait faire plaisir à son amant sans avoir à faire de l’apnée.

Nathaniel gémit, comme dans un état second, il voulait Matvei. C’était essentiel à présent. Dès que son homme reprit ses mouvements sur son membre, il passa une main sur sa nuque pour accompagner ses mouvements. Il le força même à accélérer et intensifier ses mouvements, il voulait toujours plus.

Matvei l’avait déjà vu aussi calme et posé qu’un meuble. Des fois, en réunion ou avec des personnages importants, Nathaniel se devait d’avoir un comportement exemplaire. Ce n’était pas un stressé, il ressemblait à une célébrité quand sa grosse voiture noire avec chauffeur le déposait devant le lieu de rencontre, qu’il sortait comme un prince et était accueilli par son hôte, surpris de le voir ainsi.

Nathaniel était un être étrange, qui savait se contrôler comme il savait se laissait aller. Il était impossible de faire le tour de sa personnalité en quelques heures. Matvei était le seul être sur Terre à le connaître par cœur et a le compléter. Il s’était lassé de beaucoup de personnes, et il n’avait jamais donné sa confiance à quiconque. Mais Matvei était au dessus de tout ça. C’était un morceau de Nathaniel, le Roi ne se posait même pas la question d’où cette relation allait le mener. Il voulait rester éternellement avec Matvei.

Alors, plus les mouvements de Matvei s’intensifiaient, plus Nathaniel gémissait. Il n’avait pas envie de se retenir. Il finit par crier de plaisir, se libérant totalement. Puis Nathaniel sentit un frisson le parcourir suivit d’un plaisir encore plus immense, un plaisir qui devint bientôt insupportable. Alors il cria encore et jouit dans un tressautement.
Après l’orgasme, il y eut quelques secondes où Nathaniel reprit sa respiration, les yeux dans le vide. Puis, il secoua légèrement la tête et regarda amoureusement Matvei.

Il le replaça tranquillement assit contre le mur de la baignoire, comme si rien ne s’était passé. Il avait les jambes légèrement écartées et le membre de Matvei frottait tout doucement contre l’entrée de Nathaniel. Il sourit doucement, se mouvant tout contre le sexe de son fiancé, voulant l’exciter.

Il sentait que cela marchait plutôt bien alors il se baissa, appuya de ce fait, encore plus son entrée contre le membre de son homme, commençant à caresser son torse du bout des lèvres, y mettant doucement la langue, mordillant doucement sa peau, ses tétons, les suçotant tendrement.

Il le regarda avec un air de chien battu, un air attendrissant que Nathaniel savait si bien faire, c’était un regard qui voulait dire

« Mon amour, je suis à toi … Je ferais tout ce que tu me diras … Mais ne me fais pas trop mal … Hein ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Ven 11 Juil - 14:09

Feuille de personnage
Sexualité: Gay
Métier : Serveur/videur
Citation: Je suis capable du meilleur comme du pire mais c'est dans le pire que je suis le meilleur.














Sous les baisers endiablés de Matvei, Nathaniel tanguait et se laissa tombé en arrière, les bras du Nucléaire le retenant afin qu'il ne se fasse pas mal dans sa chute. Un petit sourire se dessina sur les lèvres de Matvei quand son aimé lui fit signe de continuer. Ainsi, il avait réussi à lui faire perdre l'usage de la voix... C'est avec plaisir que Matvei reprit son activité, saisissant entre ses lèvres le membre de Nathaniel. La main dans sa nuque qui accélérait ses mouvements ne faisait que décupler l'excitation du Nucléaire. Il suivait à la lettre les indications de Nathaniel, plus fort, plus profond. Il aimait la sensation d'être dominé en tout point par son homme. Une main vint suppléer sa bouche et c'est ainsi qu'un concerto à deux outils commença.

Sa bouche suçait fortement ce membre tant adoré tandis que sa main faisait des va et vient. La main de Nathaniel sur sa nuque resserrant de plus en plus son emprise et affirmant de plus en plus son désir, Matvei devina qu'il n'y en avait plus pour longtemps. Il redoubla d'effort, laissa sa bouche accueillir totalement la virilité du Roi. Sa main descendit jusqu'aux autres attributs de Nathaniel et il les caressa doucement, les emprisonnant dans sa main, les faisant rouler l'une contre l'autre.

Nathaniel cria de plaisir et Matvei reprit entièrement ce membre chaud dans sa bouche, accentuant l'emprise de ses lèvres sur le contour. Le tout était de créer un orifice parfait pour lui. Il arrêta ses va et vient, ne jouant plus qu'avec la langue et avec la fermeté de ses lèvres. Des frissons agitèrent son corps et la semence de Nathaniel envahit la bouche de Matvei. Celui-ci fit encore un ou deux aller et retour afin de finir comme il se devait.

Le Roi le positionna contre le mur et se mouvait délicieusement au dessus de son sexe. Matvei inspira fortement lors de ce contact. Il lui était impossible de décrire à quel point il avait envie de cet homme. La fellation précédemment exécutée n'avait fait qu'accentuer son désir. Voir son mari lui sourire ainsi était une torture presque insupportable.

Mais son supplice n'était pas terminé, Nathaniel était d'humeur joueuse et il pressait son orifice contre le sexe tendu de Matvei. Une furieuse envie montait encore et toujours. Ce fut encore pire lorsque le Roi décida de laisser ses lèvres partir à l'aventure et qu'il trouva un certain amusement à suçoter ses tentons. Ce contact fit naitre une douleur délicieuse le long de sa colonne vertébrale, une douleur aiguë et froide qui ne faisait qu'agrandir son membre. Si Matvei s'était écouté à ce moment là, il aurait empalé Nathaniel de force sur ce membre tant la douleur était plaisante. Mais le regard de Nathaniel le forçait à réprimer cette pulsion de violence et instantanéité. De petits gémissements sortaient de la gorge de Matvei, retenu par le mordillements de sa lèvre.

Matvei écarta un peu plus les jambes afin de se trouver plus à l'aise. Sa main parcourut le dos de son aimé pour arriver à ces fesses tant admirées. Il les malaxa doucement, il faisait ce geste comme pour se calmer lui même et s'obliger à aller lentement. Pas de douleur ce soir, ni pour lui, ni pour Nathaniel. Le couple avait plutôt l'habitude d'ébats douloureux, pour l'un comme pour l'autre. Mais ce soir, Matvei voulait prendre son temps. Il pétrissait cette peau à moitié dans l'eau avec tendresse et sa main descendit, effleurant l'orifice de l'homme. Matvei y passa une première fois puis une seconde et une troisième fois. Il avait fait tout cela en regardant Nathaniel dans les yeux, comme pour le rassurer, lui dire que cette fois, l'acte ne sera pas douloureux.

Le Nucléaire se saisit des lèvres du Roi avec passion, sa main repassa à l'endroit tant désiré et son doigt vint en titiller l'entrée faisant des ronds autour, dessus. Une fois l'orifice dilaté et la chaleur de l'eau aidant, Matvei y inséra un premier doigt avec douceur. Son baiser s'affirma plus et sa deuxième main enferma la nuque de Nathaniel dans une étreinte inébranlable. Son sexe à moitié dans l'eau se dressait fièrement semblant vibrer à chaque mouvement qu'il faisait, vivant par procuration l'entrée dans cet homme désiré. Un second doigt fit son entrée et une fois le terrain habitué, il y créa un mouvement de ciseau destiné à habituer Nathaniel à sa présence dans cet endroit.
Un mouvement de va et vient s'instaura doucement et son bassin suivait le même rythme sans s'en rendre compte. Matvei retira ses doigts et son sexe vint se présenter. Le Nucléaire laissa son membre frotter doucement contre l'orifice de Nathaniel. Matvei plaça ses mains sur les hanches de Nathaniel et il le souleva doucement, le forçant à se mettre à califourchon sur lui, un peu en hauteur. Il fallait que le Roi gère lui même l'entrée de Matvei dans son corps car le Nucléaire ne pourrait pas faire cela en douceur.

Ainsi, la pénétration fut lente et terrible. Nathaniel descendait doucement le long de ce membre qui de toute évidence n'avait aspiré qu'à ce moment depuis un bout de temps. Un long soupire sortit de Matvei une fois l'action terminée, se sentir ainsi en lui étant un sentiment indéfinissable. Rien ne pouvait être comparé à cette sensation divine d'emprisonnement et de chaleur. Il remua son bassin doucement provoquant son propre gémissement. Il reprit possession des lèvres de Nathaniel et ses mains revinrent sur ses fesses. De ses bras, il soulevait doucement Nathaniel afin de créer ce mouvement de va et vient si appréciable mais pas seulement, ce mouvement n'était pas linéaire. Tandis qu'il soulevait Nathaniel, Matvei dessinait de légers cercles avec son bassin. A chaque fois il gémissait, gémissant de plus en plus fort. Ses coups de reins s'intensifiaient à vue d'œil et ses baisers devenaient de plus en plus voraces.

Se sentant au bord du gouffre, Matvei se redressa décollant son dos du mur, il colla son torse à celui de Nathaniel dont il accentua la cambrure. Une série de cours va et vient durant lesquels il bougeait son propre bassin et souleva Nathaniel s'en suivie aboutissant à un spasme complet de son corps sonnant la fin de cet ébat. Les mains de Matvei s'enfoncèrent dans le fessier de Nathaniel, le plaquant contre lui tandis qu'il poussait son sexe au plus profond du Roi. Matvei enfoui son visage dans le cou de Nathaniel dans un râle final.

Matvei s'extirpa de Nathaniel et aussitôt il l'amena à lui de son étreinte d'acier. Il ne se sentait pas la force de bouger et souhaitait rester ainsi pour toujours.

« Bébé... Si tu savais à quel point je suis un homme chanceux... »

Il déposa un baiser dans le cou de Nathaniel et laissa sa tête reposer dans son creux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Dim 13 Juil - 12:55

Feuille de personnage
Sexualité: Bisexuel
Métier : Fucking Perfect Salopard
Citation: Si tu penses que la violence ne résout rien c'est que tu ne frappes pas assez fort














« Bébé... Si tu savais à quel point je suis un homme chanceux... »

Il était essoufflé, ses jambes tremblaient et ses bras aussi. Il n’arrivait plus à penser à quoi que ce soit. Il avait extrêmement chaud, ça en devenait presque insupportable. Et pourtant … Il était tellement bien …

Néanmoins, il ne devait pas s’attarder ici. Alors il embrassa son homme sur le front et se leva. Petit certes, mais magistral.

Il avait l’air si fragile, comme si un seul coup pouvait suffire à le briser. C’est vrai qu’à première vue, ce n’était qu’un fantaisiste en costard avec ses cheveux blancs et ses yeux tellement hors du commun tant leur couleur verte était brillante et captivante.

Il ne paraissait même pas humain.

Il tendit le bras pour attraper la main de Matvei et le tirer hors de l’eau avant de se détourner et d’ouvrir un tiroir dans lequel étaient rangées des dizaines de serviettes par dégradés de couleur. Il en prit une et s’enroula dedans, ressemblant à un enfant avec son doudou avant d’en tendre une à Matvei.

L’émotion et leur partie de jambes en l’air l’avaient exténué. Alors il se blottit dans les bras de
Matvei, fermant doucement les yeux, écoutant la douce mélodie de son cœur qui battait. Puis il souffla doucement, sans ouvrir les yeux

« J’y crois toujours pas … »

C’était vrai, il ne s’y était pas du tout attendu. Et il avait été des plus surpris pour devenir des plus heureux.

Quand il fut entièrement sec, à l’exception de quelques mèches de ses cheveux, il enfila un caleçon et une chemise, laissant ses anciens vêtements sur le sol de la salle de bain. Taï-Wuang s’occuperait de ranger. C’était son travail après tout.

Il conduit Matvei jusqu’au balcon en attrapant au passage un paquet de cigarettes, les plus chères et les meilleures du marché, et un briquet.

« Je crois que cette occasion le vaut bien. »

Il tendit une cigarette à Matvei avant de l’allumer en souriant. A lui d’être là pour son homme.

Mais à la surprise générale, il attrapa une autre cigarette, l’alluma consciencieusement et la porta à ses lèvres, tira un coup et souffla la fumée, fermant les yeux

« Mmmh … »

Jamais, oh grand jamais, Matvei ne l’avait vu fumer. Mais dans sa tête, Nathaniel n’avait jamais vraiment arrêté. Il sourit et se tourna vers Matvei

« Ca m’avait manqué … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Mer 16 Juil - 20:28

Feuille de personnage
Sexualité: Gay
Métier : Serveur/videur
Citation: Je suis capable du meilleur comme du pire mais c'est dans le pire que je suis le meilleur.














Matvei admira son homme se lever, la vue en plan large de cet énergumène le ravissait au plus haut point. Absolument tout chez lui le fascinait, ses bras frêles, son torse impeccable, ses cheveux ébouriffés, ses yeux plus verts que nature, ses jambes effilées ; tout était absolument sublime. Matvei se leva à son tour il attrapa la serviette que lui tendait Nathaniel, la mis autour de sa taille et se réjoui de voir Nathaniel ainsi. Il était si enfantin enroulé ainsi dans sa serviette. Matvei avait l'impression d'avoir devant lui un trésor -le plus précieux d'entre tous- et qu'il devait le protéger de toutes ses forces. Lorsque Nathaniel vint se presser contre lui, Matvei l'enserra dans ses bras et posa sa joue contre la tête du jeune homme.

« J’y crois toujours pas … »


Matvei sourit doucement dans les cheveux encore mouillés de Nathaniel. S

« Moi non plus » Chuchota-t-il comme s'il avait peur de briser la paix que semblait éprouvé Nathaniel.

Matvei avait sans arrêt l'impression de rêver ; d'ailleurs lorsqu'il se réveillait il vérifiait toujours que Nathaniel n'avait pas disparu dans les brumes de ses rêves. Il craignait toujours de se réveiller dans son petit appartement miteux, avec à ses côtés le vide pour seule compagnie. Il réalisait bien la chance qu'il avait et comprenait mal quelle magie il pouvait bien créer chez le Roi. Car du côté de Matvei, il s'agissait bien de magie. Cet homme était tout simplement magique, sur-réel. Ses cheveux blancs si doux, ses yeux verts étaient envoutants en toutes circonstances, sa peau sentait extrêmement bon et sa douceur était sans pareille, Nathaniel avait cette allure qui lui était si particulière – mélange de fragilité et d'assurance extrême-, il était superbement intelligent et dirigeait Barthélémia toute entière. Qu'est ce qu'un homme pouvait espérer de plus ? Peut-être Nathaniel avait ses raisons d'être ébloui à son tour par le Nucléaire ? Après tout, chacun voit le charme à sa porte.

Matvei enfila distraitement un jogging noir et un débardeur bleu sombre. Il avait ramené une grande partie de ses affaires -pour ne pas dire qu'il ne restait dans son appartement qu'une paire de chaussette et un vieux jean- à Barthélémia étant donné qu'il y passait tout son temps. Une fois sur le balcon, alors que Matvei était occupé à observer la ville avec un air de tout-puissant, Nathaniel lui dit :

« Je crois que cette occasion le vaut bien. »


Nathaniel lui tendait une cigarette. Matvei sourit tendrement et la prit avec grand plaisir. Quoi de mieux qu'une dose de nicotine après un coïte aussi chevronné ? Généralement, Nathaniel lui faisait un petit regard réprobateur lorsqu'il sortait fumer. Matvei tira doucement sur la cigarette, savourant la fumée qui lui passait dans la gorge. Il la bloqua dans ses poumons quelques secondes puis recracha lascivement la fumée. Il s'amusait à voir la fumée épaisse passer la barrière de ses douces lèvres, la regardant monter dans le ciel pour finalement disparaître. Matvei tapota le filtre afin d'évacuer la cendre, une sorte de réflexe ou plutôt de tic.

Il prit une seconde bouffée et bloqua de nouveau la fumée dans ses poumons. Matvei se tourna vers Nathaniel afin de voir s'il avait de nouveau ce regard réprobateur mais le jeune homme recracha toute sa fumée d'un coup, toussotant légèrement. Bien entendu, Nathaniel était -encore et toujours- responsable de sa surprise. Matvei venait de découvrir son fiancé en pleine expiration de fumée. Nathaniel fumait et semblait apprécier cela plus que de raison.

« Ca m’avait manqué … »

Matvei le regardait avec des yeux ronds. Depuis quand fumait-il ? Ou plutôt, depuis quand n'avait-il pas fumé ? Le Nucléaire n'avait jamais vu le Roi tirer sur une cigarette, jamais. Matvei tenta de faire un regard réprobateur mais il ne put le maintenir bien longtemps, Nathaniel semblait bien trop satisfait de fumer enfin. Il ne pouvait se résoudre à briser ainsi ce moment.

« Que ça ne (re)devienne pas une habitude hein... »

Matvei avait dit cela en souriant, il renchérit :

« Les pilules, la poudre, l'alcool et l'herbe ça passe mais la cigarette : non! »


Il observait toujours Nathaniel avec une réelle lueur d'admiration dans ses yeux. A vrai dire, cette vision était des plus délicieuses. La fumée passant les lèvres de son aimé semblait avoir été faite pour les mettre en valeur, l'expression de son visage était divine et à la main de Nathaniel on pouvait voir cette alliance des plus saillantes. Elle mettait en valeur la main de Nathaniel et Matvei effleura la sienne de son autre main. Comment une si petite chose pouvait changer une vie ? Matvei sourit tendrement à cette pensée et prit la main de Nathaniel. Il jeta son mégot dans le cendrier posé sur le garde-corps de la terrasse :

« Allons nous coucher veux-tu? »

Cette soirée avait été riche en émotion et Matvei était exténué. Ils rejoignirent donc le lit douillet du Roi et se mirent sous les couvertures avec un soulagement mal caché. La soirée avait en effet été mouvementée. Matvei prit Nathaniel dans ses bras, humant doucement l'odeur émanant de ses cheveux :

« Que le reste de ma vie soit ainsi... »

Matvei avait marmonner cela dans un semi-sommeil. Il était effectivement heureux et bien que la journée avait été éprouvante, il était prêt à la recommencer à l'infini sans rien y changer.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Des invités surprises [PV Nathaniel] Aujourd'hui à 2:59














Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Invités inopinés.
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]
» Nathaniel Ourobor [ACCEPTE] ~> Serpentard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SYMPHONY CITY :: CENTRE-VILLE :: Barthélémia-